14 juin 2021, un nouveau moment fort pour l’égalité

14 juin 2021, un nouveau moment fort pour l’égalité
14.06.2021

Il y a 50 ans, les femmes obtenaient le droit de vote en Suisse. Cette année marque un autre anniversaire : il y a 40 ans, la population suisse votait pour l’introduction d’un article essentiel dans la Constitution : l’article 8, alinéa 3, avec un principe fort : « salaire égal pour travail égal ». Faute de progrès notables, les femmes descendent dans la rue et font grève le 14 juin 1991. En 1996, la Loi sur l’égalité entre hommes et femmes (LEg) entre en vigueur. En ce 14 juin 2021, le bilan en termes d’égalité est insatisfaisant et les femmes descendent à nouveau dans la rue.

Une grève plus que légitime

C’est plus qu’interpellant : en 2018, les écarts salariaux entre hommes et femmes sont encore de 19 pourcent. 45 pourcent de ces écarts salariaux ne peuvent pas être expliqués par des facteurs objectifs. 1991 et 2019 ont marqué deux moments forts du combat vers l’égalité : les femmes font grèves et ces événements permettent à des dizaines de milliers d’entre elles de prendre conscience de leurs droits, et de comprendre que pour acquérir ces droits, il faut se battre ensemble. Aujourd’hui, les femmes ressortent dans la rue à l’occasion de la grève des femmes du 14 juin 2021, et cela en toute légitimation : les écarts salariaux persistent, les femmes doivent jongler avec des rentes insuffisantes et leur représentation dans les postes à responsabilité peut encore progresser. Sans oublier que la conciliation entre vie familiale et vie privée mérite encore des améliorations concrètes, notamment pour les femmes. En résumé : les discriminations liées au genre persistent et signent. transfair combat au quotidien ces discriminations à travers son travail syndical.

RESPECT8-3.ch, le combat pour l’égalité salariale

transfair est notamment très actif dans le combat pour l’égalité salarial. Le Parlement a fait un pas en avant avec la nouvelle Loi sur l’égalité : depuis le 1er juillet 2020, les entreprises de plus de 100 employé-e-s sont obligés de faire une analyse de l’égalité des salaires au sein de leur personnel. Avec la plateforme RESPECT8-3.ch, transfair et les autres syndicats de Travail.Suisse offrent la possibilité à leurs partenaires sociaux de se profiler comme des exemples en termes d’égalité salariale. Le syndicat est satisfait que les CFF, les CFF Cargo, la Poste, Swisscom et la Confédération, entre autres, respectent la Loi sur l’égalité et analysent régulièrement l’égalité salariale en leur sein.
Domaines
Conciliation travail-famille, Politique