Positions politiques

Positions politiques

Les statuts de transfair stipulent que le syndicat agit en toute indépendance politique et prend position de manière autonome. transfair s’exprime lorsqu’il s’agit de thèmes qui concernent le service public, les employé-e-s ou les conditions de travail en Suisse.

Service Public

Le service public forme la colonne vertébrale de la vie sociale et économique en Suisse. Tous les partenaires sociaux de transfair fournissent des prestations du service universel. transfair s’engage pour que les prestations du service public soient accessibles à l’ensemble de la population du pays, à une qualité égale et dans toutes les régions de Suisse. transfair saisit chaque occasion pour renforcer le service public, se bat dans son travail politique contre les projets de démantèlement et contre toute sorte d’attaque et se mobilise pour des améliorations.

Politique du travail au niveau national

transfair s’engage pour des progrès en faveur du personnel et s’oppose de toutes ses forces contre les attaques qui visent la société active. Concrètement, transfair prend position sur les thèmes suivants et s’investit pour leur défense :

  • Conditions de travail progressistes
  • Salaires équitables
  • Protection de la santé
  • Sécurité sociale
  • Conciliation entre travail et vie privée
  • Égalité des chances
  • Égalité
  • Accès à la formation continue

En savoir plus

Poste/Logistique

Le secteur postal doit répondre à des exigences très complexes. D’une part, les conditions du marché ont énormément changé en raison de la progression de la numérisation. D’autre part, la pression de la concurrence ne cesse d’augmenter en raison de la libéralisation économique. Afin de participer de manière constructive et positive à la conception de ces évolutions, transfair exerce une influence sur les décision politiques qui touchent le secteur postal.

L’accent est mis sur le maintien d’une qualité de service élevée dans toute la Suisse. Les trois objectifs suivants sont au centre des préoccupations de transfair :

 

  1. Des filiales postales accessibles à tous les groupes de la population et dans toutes les régions constituent une partie essentielle du service universel en Suisse. Il faut stopper la suppression des offices de poste afin de préserver les emplois et les services postaux au niveau national. Ceci est particulièrement important dans les régions rurales où il n’existe guère d’offres alternatives et où les distances sont plus grandes que dans les villes et les régions proches des villes.
  2. transfair lutte contre la privatisation totale de PostFinance et s’engage pour que l’interdiction d’octroyer des crédits et des hypothèques soit levée. Car en sa qualité d’institut financier d’importance systémique, PostFinance a un mandat de service universel : garantir l’accès au trafic des paiements à toute la population suisse et aux entreprises. Si PostFinance reste majoritairement en mains publiques, elle parviendra mieux à remplir cette mission. En outre, transfair demande à la Confédération une garantie de capital pour PostFinance. Ainsi, l’entreprise pourra continuer à garantir des emplois sûrs et des conditions de travail équitables.
  3. transfair met en consultation auprès de la Commission fédérale de la Poste d’autres standards minimaux en matière de salaires et de conditions de travail, afin de développer le marché du travail et l’amener à un niveau moderne.

Transports publics

Le système des transports publics est très complexe et fortement influencé par la politique de Berne. Dans un contexte politique tendu, transfair exerce une influence sur la politique et peut ainsi modifier les conditions cadre en faveur des transports publics. transfair se concentre sur les trois thèmes suivants :

  1. Moyens financiers. Pour que les CFF puissent continuer à rouler de manière sûre, ponctuelle et avec une qualité élevée, des fonds suffisants doivent être alloués à la maintenance, au développement et à la modernisation des trains et de l’infrastructure ferroviaire.
  2. Plus de trafic sur le rail. Il faut renforcer le rail, respectueux du climat. transfair soutient des mesures qui augmentent la part de marché des transports publics dans le trafic global au niveau national. Cela vaut autant pour le transport de voyageurs que de marchandises.
  3. Des règles claires pour tous. Pour que les transports publics fonctionnent dans leur diversité et en interaction avec les autres types de mobilité, il faut des règles et des conditions cadre claires. Toutes les entreprises qui interviennent dans les transports publics doivent respecter ces règles. C’est essentiel pour éviter le dumping salarial ou des attaques contre les bonnes conditions de travail.

ICT

Swisscom et ses entreprises affiliées évoluent dans un environnement libéralisé, fortement numérisé et influencé par la concurrence. transfair utilise son lien direct avec la politique et s’engage pour que l’environnement ICT évolue positivement pour ses partenaires sociaux.

transfair comprend que Swisscom soit sous pression. Mais il est inacceptable que cette entreprise en mains suisses poursuive une stratégie visant à économiser de l’argent par des délocalisations et des restructurations. transfair s’oppose à cette approche au niveau politique et use de son influence pour faire infléchir cette tendance.

transfair est également actif au niveau politique sur le thème de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans le domaine ICT et exerce son influence pour que des investissements soient réalisés en matière de formation et de formation continue dans ce domaine.

Positionnement Administration publique

Lorsqu’il s’agit du personnel fédéral, c’est souvent le parlement qui a le dernier mot. C’est lui qui décide des conditions de travail ou qui définit les moyens financiers disponibles par le biais du budget. Les conditions de travail du personnel fédéral font souvent l’objet d’interventions. Dans le cadre du travail parlementaire, transfair s’engage pour que les attaques contre les dispositions du travail et les demandes de réduction du crédit du personnel soient rejetées. Pour transfair, il est important que le personnel de l’administration fédérale soit reconnu à sa juste valeur pour son travail.

Co-Présidente transfair & Conseillère nationale

Greta Gysin Co-présidente et conseillère nationale

/media/ipsdnaf0/greta_gysin_1.jpg