CFF Cargo : nouveaux profils professionnels des mécanicien-ne-s de locomotives cat. B100

Transports publics

CFF Cargo : nouveaux profils professionnels des mécanicien-ne-s de locomotives cat. B100

L’année dernière, CFF Cargo a actualisé les profils professionnels des régions ; à cette occasion, les descriptions de postes de toutes les fonctions ont été analysées et comparées avec les exigences futures, à l’interne des CFF aussi. Cette révision des profils était focalisée sur les nouvelles technologies, les formations qui leur sont liées et les tâches qui vont soit s’y ajouter soit être modifiées. Les commissions du personnel et les partenaires sociaux ont été entendus lors de l’établissement des nouveaux profils professionnels.

Bruno Zeller

Au début de l’année, les résultats des évaluations des fonctions ont été présentés aux partenaires sociaux. Là-dessus, CFF Cargo et les syndicats ont entrepris de négocier. Après plusieurs cycles de négociations et des vérifications approfondies, les partenaires sont maintenant parvenus à un accord.

La dernière évaluation des fonctions des profils professionnels datait de 2015. Depuis lors des tâches supplémentaires sont venues s’ajouter, avant tout dans la fonction de spécialiste RCP B100 (nouvellement : mécanicien/-ne de locomotive cat. B100). Les collaborateurs/-trices sont devenus beaucoup plus polyvalents, par exemple avec la télécommande par radio ou les nouveaux outils de travail comme les appareils radio, les applis, l’examen des wagons et des chargements (PWL).

S’agissant du nouveau profil professionnel du mécanicien/-ne de locomotive cat. B100, tout le monde reconnait le besoin d’en augmenter l’attractivité et d’envisager un meilleur classement et une meilleure rémunération. Un modèle de carrière sera introduit qui permettra à ces mécaniciens/-nes du niveau d’exigences F d’accéder au niveau G en accomplissant une formation complémentaire.

Les adaptations les plus importantes pour le profil mécanicien/-ne de locomotive cat. B100

  • Cat. B100 niveau 2 : comme jusqu’ici et conformément à l’évaluation des fonctions, l’activité reste classée au niveau d’exigences F. Les collaborateurs/-trices qui ont réussi la formation PWL reçoivent annuellement une indemnité de CHF 1'500 pour autant que cette activité soit exercée et que la qualification correspondante existe. L’indemnité est versée lorsque les formations « Visite opérationnelle du train (BZU) » et/ou « Télécommande par radio (TCR) » manquent et qu’ainsi un passage au niveau 3 n’est pas encore possible.
  • Cat. B100 niveau 3 : sur la base des fonctions supplémentaires exercées et d’une flexibilité d’employabilité accrue, l’activité obtient nouvellement le niveau d’exigences G. Lorsque les collaborateurs/-trices passent au niveau G, ils obtiennent une augmentation de salaire d’au moins CHF 2'000. En même temps, l’indemnité annuelle PWL de CHF 1'500 est supprimée comme aussi le forfait journalier doublé pour les mécaniciens/-ennes B100 niveau 2 dans les tours au cours desquels ils conduisent une locomotive de ligne en circulation de train.
  • Un passage du niveau 2 au niveau 3 intervient dès que les exigences selon la description de poste sont remplies. Il faut en particulier avoir achevé avec succès les formations « Visite opérationnelle du train (BZU) », « Examinateur wagons et chargement (PWL) » et « Télécommande par radio (TCR) ».
  • Le changement de profil professionnel implique le passage du modèle de préretraite Valida au modèle Priora.
  • Le versement unique temporaire ciblé de CHF 3’000 pour la formation achevée de PWL est supprimé avec l’introduction du nouveau profil professionnel 2023. Les collaborateurs/-trices qui terminent avec succès la formation PWL en 2022 ont encore droit au versement unique.

Les mécaniciens/-ennes CFF Cargo cat. B100 recevront les informations sur la mise en application concrète en juin.

Ces changements entreront en vigueur le 1er janvier 2023.

Commentaire de Bruno Zeller

Ces dernières années, transfair n’a cessé de réclamer des indemnités pour la polyvalence croissante du personnel de locomotive B100. Le résultat des négociations tient compte de cette évolution. Parallèlement aux négociations B100, les partenaires sociaux ont abordé d’autres questions de classification et d’indemnisation. CFF Cargo accorde également au personnel de manœuvre A40 et Ai40 – avec module PWL – l’indemnité annuelle de CHF 1'500.--. De plus, la classification du personnel de locomotive B au niveau d’exigences H a été confirmée. Bruno Zeller se tient à disposition en cas de questions.