Sondage du personnel : Motivation croissante du personnel CFF

Sondage du personnel : Motivation croissante du personnel CFF © Rawpixel/AdobeStock
17.02.2021

Les résultats de l’enquête annuelle sur la satisfaction du personnel CFF et CFF Cargo marquent une tendance à la hausse. Les salariés sont plus satisfaits de leurs employeurs : dans presque toutes les divisions et unités centrales, la motivation du personnel est plus élevée que les années précédentes.

La Confédération attend la mesure de la satisfaction du personnel

L’enquête auprès du personnel est une consigne de politique du personnel du Conseil fédéral. Les résultats lui permettent d’évaluer les objectifs stratégiques des CFF et de CFF Cargo. L’enquête donne notamment des indications importantes en matière de qualité de gestion. La participation s’est élevée à 75 pourcent chez les CFF, à 70 pourcent chez CFF Cargo. Cette forte participation montre que le personnel ressent le besoin de s’exprimer sur sa situation de travail.

Personnel motivé malgré le coronavirus

Malgré les conditions de travail difficiles et la mise en œuvre de mesures d’économies la satisfaction au travail, l’engagement pour les CFF et CFF Cargo et la contribution personnelle à la réalisation des objectifs du groupe ont atteint des valeurs plus élevées qu’en 2019. Ensemble, ces trois domaines reflètent la motivation du personnel. Les évaluations du personnel se situent entre 70 et 84 points sur 100. Ce résultat, soit une « évaluation moyenne à positive », est satisfaisant par rapport à d’autres entreprises proches de la Confédération. Pour transfair, les bonnes valeurs sont liées aux conditions de travail stables et à la gestion globalement sociale de la pandémie dans les entreprises.

La confiance en la direction augmente

La confiance des collaborateurs et cadres en la direction du groupe a augmenté. Cette valeur est passée de 46 à 57 points. transfair est persuadé que l’influence du nouveau CEO, Vincent Ducrot, a un effet positif. Les supérieurs directs obtiennent également de meilleures notes, notamment en matière d’équité et de communication ouverte.

Energies et réorganisations

Les « énergies » positives et négatives sont également mesurées. C’est-à-dire si les collaborateurs s’impliquent et travaillent pour atteindre des objectifs ou s’ils tirent délibérément dans l’autre direction. Ces « énergies » montrent l’utilisation de la motivation et du potentiel du personnel. Les valeurs des « énergies » positives sont trop faibles, tandis que celles des « énergies » négatives sont trop élevées. Pour transfair, c’est le signe qu’il faut agir sur les processus de travail, la gestion des modifications et la collaboration entre services.

Alors tout va bien ?

Non, les indicateurs vont certes vers le haut. Mais les bonnes valeurs au niveau de l’entreprise cachent des unités et des équipes avec des retours désastreux en matière de place de travail, conduite et collaboration. Par ailleurs, certains résultats montrent que de nombreux salariés ne se sont pas encore remis de réorganisations irréfléchies. transfair reste vigilant.
Domaines
SBB, SBB Cargo AG