SBB Cargo : Transfert ciblé du fret

SBB Cargo : Transfert ciblé du fret © SBB CFF FFS
06.10.2021

Pour vos marchandises, le rail ! Compte tenu de la nouvelle augmentation du volume de marchandises, il est impératif pour transfair de promouvoir la répartition modale – à savoir l’augmentation de la part de marchandises transportées par le rail plutôt que par la route – aussi dans le fret, en faveur d’un transport durable et respectueux de l’environnement par le rail. Dans le trafic de transit, soit le trafic transalpin à travers la Suisse, le transfert est visible. En ce qui concerne le trafic intérieur et l’import-export néanmoins, le transfert stagne et est même en perte de vitesse par rapport à la route.

Le fret ferroviaire en Suisse et à travers la Suisse est marqué depuis des décennies par les CFF, respectivement depuis 20 ans par CFF Cargo SA. Rétrospectivement, le développement de l’entreprise a été marqué par des hauts et des bas constants. Avec la création de CFF Cargo International SA en 2011, le trafic transalpin de marchandises a été séparé, avec des résultats plutôt positifs. Les conditions du fret ferroviaire en Suisse en particulier n’ont cessé d’évoluer au cours des dix dernières années : sur le plan politique, par le biais de plusieurs initiatives sur l’avenir du fret ferroviaire et sur CFF Cargo. Cela a eu un impact direct sur CFF Cargo.
 
Un moment charnière a été l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur le transport de marchandises en 2016, et l’introduction d’exigences à la fois utiles et désavantageuses pour les opérateurs ferroviaires marchandises. L’introduction de « l’égalité » en matière d’attribution des sillons (attribution de zones du réseau) avec les plans d’utilisation du réseau et la promotion des investissements et de l’innovation ont été utiles. L’autofinancement requis et la suppression progressive des subventions au transport ferroviaire intérieur de marchandises n’ont pas été très judicieux. Malheureusement, aucun objectif de transfert vers le rail, comme dans le cas du transport transalpin de marchandises, n’a été fixé.

CFF Cargo sous pression

Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que CFF Cargo ait enchainé les programmes de réorganisation pour atteindre le seuil de rentabilité. En même temps, l’entreprise devait et doit toujours faire face à l’équilibre entre le maintien de la production traditionnelle Cargo et la modernisation de la production qui n’avance que progressivement.
 
transfair prévoit une phase de transformation de plusieurs années, qui n’apportera le transfert modal souhaité et possible en Suisse qu’avec des conditions cadres modifiées. Les discussions en cours et de très bonnes initiatives parlementaires permettent d’espérer que la volonté de réorientation et de renforcement du transport ferroviaire de marchandises recevra du soutien. Continuer comme avant n’est pas opportun pour la phase de transformation et pourrait entraîner un recul massif de CFF Cargo, notamment dans le trafic par wagons isolés. Avec les effets négatifs et suffisamment connus sur le personnel.

Solutions au niveau politique

Lors de son assemblée des délégués en août 2021, transfair a adopté la résolution « Pour vos marchandises, le rail ! ». Le syndicat demande aux milieux politiques de corriger les conditions cadre légales :
  • augmenter la répartition modale en faveur du fret ferroviaire et fixer un objectif de transfert
  • renoncer à l’objectif d’autofinancement
  • prévoir des subventions d’exploitation pour la phase de transformation
Conjointement avec sa co-présidente, la conseillère nationale Greta Gysin, transfair dépose une initiative parlementaire à ce sujet.

Solutions au niveau des CFF

Les CFF, en tant que société mère responsable et actionnaire majoritaire, ont toujours la mission légale de proposer le transport de marchandises en Suisse. Pour transfair, ce point est central et doit être maintenu à tout prix. Le Conseil d’administration de CFF Cargo doit élaborer une stratégie axée sur une transformation de plusieurs années, en fonction des conditions-cadre politiques. La stratégie doit refléter l’évolution technologique, la sauvegarde du savoir-faire et les perspectives pour les collaborateurs, dans le but de mettre un terme définitif à la suppression d’emplois. Les transporteurs membres du Conseil d’administration, réunis au sein de Swiss Combi SA, doivent également tenir leur promesse et soutenir le transfert.

Solutions au niveau de CFF Cargo et des partenaires sociaux

Grâce à une bonne coopération entre tous les partenaires sociaux, il est possible de créer des conditions de travail satisfaisantes pour les deux parties. Des améliorations opérationnelles sont possibles, notamment en termes de déploiement et de temps de travail, si un équilibre sain est également assuré aux employés. Il convient également de mentionner la révision actuelle des profils et des descriptions de postes dans la production Cargo, à laquelle participent avec succès la commission du personnel et les syndicats.
Domaines
SBB Cargo AG