Qualité et sécurité avant efficience

Qualité et sécurité avant efficience © SBB CFF FFS
20.08.2019

transfair a pris position le 13 août 2019 dans le cadre de la consultation relative à la réforme du transport régional de voyageurs (TRV). La réforme lancée par le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) vise au financement à long-terme du TRV. Elle prévoit une plus grande efficience des entreprises de transport (ET). Pour transfair, il est primordial que la qualité actuelle haute des transports publics (TP) suisses soit assurée.

Les coûts de la grande majorité des lignes de TRV ne sont pas couverts. La Confédération et les cantons subventionnent donc largement ces lignes et concluent avec les ET des conventions d’offre (règlement de l’horaire et de l’indemnisation). La réforme vise à simplifier et à harmoniser cette procédure. Des conventions d’objectifs pluriannuelles entre la Confédération/les cantons et les ET sont prévues ainsi qu’un benchmarking national (comparaison) entre ET. transfair salue globalement les objectifs de la réforme mais rappelle que qualité et sécurité doivent primer sur efficience et pose des revendications claires : Ni les ET, ni le personnel des TP ne doivent être pénalisés dans la quête d’efficience.
 
Le syndicat demande un traitement équitable des deux parties dans le cadre des conventions d’objectifs. En outre, les indicateurs prévus pour le benchmarking financier et qualitatif entre ET doivent être objectifs et transfair insiste sur la transparence. Les ET ont besoin de moyens financiers pour se développer, innover et assurer la qualité des prestations. transfair demande plus de marge de manœuvre dans l’utilisation des excédents et rappelle au DETEC que le développement des compétences du personnel est primordial pour maintenir cette qualité. Finalement, la Confédération devrait s’engager au mieux pour un service public fort et cofinancer des offres de transport élargies, notamment dans le trafic de nuit et de loisirs (Postulat Egger 18.3043).
 
La réforme propose deux variantes. transfair favorise la variante « optimisation » qui prévoit que la Confédération et les cantons continuent de commander et de financer conjointement les offres de TRV des modes chemin de fer, autobus, bateaux et installations à câbles (la variante « séparation partielle » transfère la responsabilité et la commande des lignes de bus aux cantons). Les ET opèrent très souvent de façon intercantonale, une participation principale de la Confédération est donc opportune.