Pour la poursuite cohérente du transfert!

Pour la poursuite cohérente du transfert! © swisshippo
11.01.2016

Nous nous opposons à l'onéreuse construction d'un 2e tunnel routier car le trafic de marchandises par rail à travers les Alpes évolue de manière positive. C'est pourquoi le comité de branche s'est majoritairement prononcé contre le projet routier.

L'ouverture prochaine du tunnel de base du Gothard crée des capacités qui permettent, avec le tunnel de faîte, d'absorber le trafic routier durant l'assainissement du tunnel routier existant. Selon des experts de la circulation, la chaussée roulante (CR) pendant l'assainissement n'occasionnera même pas la moitié des coûts d'un 2e tube. Outre les coûts d'investissement, le 2e tube routier entraînerait également des coûts d'exploitation récurrents, et les ressources viendraient à manquer pour d'autres projets routiers (p.ex. sur le Plateau). Et: pourquoi est-ce que l'actuel tunnel routier doit faire l'objet d'un assainissement de luxe? Certains esprits critiques estiment qu'un assainissement approprié serait tout à fait réalisable sans une fermeture complète et à petit prix.
 
Nous craignons que le 2e tunnel routier constitue une concurrence au fret ferroviaire en expansion, au plus tard lorsque l'on aura misé quand même  sur la capacité routière totale – sous quelque pression que ce soit. La Suisse doit être cohérente et poursuivre le transfert de la route vers le rail.