Libéralisation des bus de longue distance freinée

Libéralisation des bus de longue distance freinée © zozzzzo/fotolia
19.12.2017

transfair n’attendra pas les fêtes de Noël pour célébrer une bonne nouvelle : la motion 15.4173 de Philippe Nantermod, demandant une libéralisation du transport des voyageurs en autocar longue distance en Suisse, a été définitivement rejetée par le Conseil des Etats le lundi 11 décembre lors de la session parlementaire d’hiver.

L’auteur de la motion estimait que les pays européens avaient déjà ouvert leur marché et créé une nouvelle offre efficace et moins chère pour les consommateurs. En outre, les CFF ne souffriraient pas de cette libéralisation car les nouvelles offrent se développeraient là ou les CFF sont déjà en situation de saturation. Mais le Conseil des Etats ne l’a pas entendu de cette oreille. Il a suivi l’avis du Conseil fédéral et estimé qu’il n’était pas nécessaire d’agir. transfair se réjouit de la conclusion du Conseil des Etats car l’enterrement de cette motion du Conseil national remet en avant le rôle de modèle du système de transports publics en Suisse. Le processus des concessions doit être appliqué selon la loi sur le transport de voyageurs. Le système de transport longue distance en Suisse a suffisamment fait ses preuves pour ne pas prendre le risque de le remettre en question et d’introduire une concurrence néfaste en s’axant vers une libéralisation du transport en autocar longue distance.