Le personnel est exposé à une pression accrue des changements - malgré des chiffres noirs

Le personnel est exposé à une pression accrue des changements - malgré des chiffres noirs © SBB CFF FFS
21.03.2017

Les CFF ont augmenté leurs performances en 2016, amélioré la satisfaction des clients et la ponctualité. En tenant compte des activités immobilières, le groupe a réalisé un résultat encourageant. Derrière les chiffres financiers, les collaborateurs ont accompli un excellent travail. Or, leur satisfaction n’a pas pu être maintenue partout. Les changements constants dus à l’accélération de la numérisation ainsi que le programme d’économies du groupe « RailFit20/30 » a préoccupé et continue à préoccuper les salariés ainsi que transfair. Nous sommes particulièrement attentifs à ces changements dans la branche et formulons des exigences claires.

Equilibre entre développement du personnel et numérisation
Dans le cadre de la numérisation, les profils professionnels changent, de nouvelles exigences et de nouveaux domaines de compétence viennent s’ajouter. transfair est d’avis que les fonctions des collaborateurs doivent être valorisées en conséquence. En outre, la numérisation doit être coordonnée avec le développement du personnel ! Les CFF doivent encourager à temps la formation et le perfectionnement de leurs salariés, afin de maintenir l’employabilité de tous les groupes d‘âge. Il ne faut pas que le virage numérique ait comme effet que l’on réponde aux besoins des clients par voie numérique exclusivement.
 
En outre, transfair tient à ce que, dans un monde du travail de plus en plus connecté, une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie de famille continue à être encouragée. Dans notre résolution, nous demandons entre autres que le travail ne soit pas transféré vers le temps libre, suite à la numérisation. Les CFF doivent continuer à encourager le télétravail.
 
Mise en œuvre équitable de « RailFit 20/30 »
« RailFit 20/30 » s’accélère. De premières économies ont été réalisées sur les frais de matériel et sur les frais de tiers. En 2017, de plus en plus de projets entraînant une suppression de postes vont être réalisés, même dans d’importantes fonctions de support. transfair demande une mise en œuvre mesurée et socialement acceptable de ces objectifs, dans le cadre de la CCT. Cela repose sur un traitement équitable des collaborateurs. La transparence et l’exhaustivité des informations transmises aux partenaires sociaux et aux salariés doivent être garanties.