Le parlement prend la situation des transports publics au sérieux

Le parlement prend la situation des transports publics au sérieux © BLS
06.05.2020

La Commission des transports et télécommunications du Conseil national a adressé une motion au Conseil fédéral, le chargeant d’établir une vue d’ensemble des conséquences liées à la crise du coronavirus sur les entreprises de transport (de tous les moyens de transport). Cela doit permettre d’élaborer des mesures concrètes en collaboration avec la Confédération, les cantons et les entreprises, permettant rapidement aux entreprises des transports publics d’atteindre une sécurité financière. transfair salue l’acceptation de la motion par les deux chambres et attend des solutions ciblées.

Le Conseil national et le Conseil des Etats ont adopté la motion 20.3151 «Pertes de recettes dans le secteur des transports publics. La Confédération doit trouver des solutions», malgré la recommandation contraire du Conseil fédéral. Cette décision montre que le parlement a reconnu l’importance des transports publics et qu’il veut contribuer à la sortie de crise.
 
Garantir les liquidités
Compte tenu des pertes massives de recettes, accompagnées du maintien coûteux d’une desserte de base d’importance systémique, de nombreuses entreprises des transports publics rencontrent de graves problèmes financiers. Il est également de la responsabilité des mandants – la Confédération et les cantons – de veiller à ce que les entreprises gardent des liquidités et de mettre à leur disposition des solutions simples pour compenser l’effondrement des recettes. Pour Bruno Zeller, responsable de la branche Transports publics de transfair, l’accent doit être mis sur le personnel : « Avant la crise déjà, de nombreux collaborateurs étaient sous pression. Maintenant plus que jamais, ces collaborateurs ne doivent pas avoir à se soucier de leur salaire. Les salaires doivent être entièrement garantis ».
 
Eviter de nouvelles dettes
Pour transfair, les solutions qui impliquent le recours à des prêts remboursables et portant intérêts ne conviennent pas aux entreprises. L’augmentation de l’endettement ainsi que les intérêts et remboursements qui vont avec pourraient freiner pendant des années le développement des entreprises des transports publics, diminuer leur sécurité et leur qualité. Finalement, pour Bruno Zeller, le personnel est lui aussi en difficulté : « transfair s’oppose vivement à de nouvelles mesures d’économie au détriment du personnel des transports publics ». Par ailleurs, transfair a demandé au Conseil fédéral d’adapter les objectifs stratégiques des CFF.
Domaines
BLS, CJ, MGB, RhB, SBB, SBB Cargo AG, SGV, SOB, SZU, Thurbo AG, TILO SA, TMR, TPF, TPG, TPL