Défis 2016 de la branche Transports publics

Défis 2016 de la branche Transports publics © xcid/fotolia.com
25.02.2016

transfair est le soutien d'un nombre croissant de salariés de la branche Transports publics. En 2015, nous nous sommes encore développés, notre jeune base notamment a été renforcée par de nouveaux membres. En 2016, nous voulons continuer à convaincre les salariés de la force du partenaire transfair. Cette année, c'est surtout "RailFit 20/30" qui va nous occuper. Mais nous soutenons nos membres dans d'autres domaines également.

« RailFit 20/30 »
Dans la branche transports publics, la pression en matière d’économies s’est accrue. Les CFF ont réagi et veulent économiser au moins 550 millions jusqu’en 2020, et quelque 1,75 milliards jusqu’en 2030. Le but affiché : exploiter le système ferroviaire actuel de manière plus efficace et plus économique. Dans un premier temps, la priorité est accordée au contrôle des frais généraux structurels dans l’administration, à l’optimisation dans les domaines construction, exploitation et entretien et, par conséquent, à l’adaptation des structures dans les divisions. Dans le cadre des économies visées, au moins 900 emplois seront supprimés d’ici 2020 – une suppression de postes supplémentaire est considérée comme possible. Pour les suppressions de postes, les directives CCT seront respectées, et transfair pourra prendre position sur tous les projets. Afin que la charge de travail qui pèse sur les collaborateurs des CFF ne devienne pas inutilement lourde, transfair revendique des mesures de formation et de perfectionnement en temps voulu, sur la base d’une planification précise du personnel. Cela permettra de minimiser les pertes d’emploi effectives et de trouver de bonnes solutions de remplacement. Dans une seconde étape, jusqu’en 2030, les CFF prévoient de faire recours aux automatisations et nouvelles technologies. En outre, ils veulent examiner leurs concepts d’offres. transfair s’engage d’ores et déjà pour que les salariés continuent à occuper une solide place dans un avenir ferroviaire de plus en plus numérique et automatisé.

Conclusion des négociations CCT avec BLS
Les négociations CCT avec BLS ont été relancées fin 2015. Elles doivent être achevées d’ici juin 2016, et la nouvelle CCT pourrait entrer en vigueur en 2017. Dans l’environnement d’un partenariat social exigeant, transfair va s’investir dans la défense des intérêts de ses membres. Objectif : actualisation et développement de la CCT existante. Cela permet de conserver des conditions de travail attractives et d’améliorer certains points.

Nouvelles structures de branche
Les participants au congrès de branche 2015 ont clairement approuvé la nouvelle structure de branche. Il s’agit de la consolider en 2016 et de pourvoir les postes des nouveaux organes. En complétant la structure de réseau, nous prenons mieux en compte le souhait de la participation démocratique des membres : être plus proche des membres et pouvoir répondre plus rapidement et de manière plus optimale aux besoins individuels, tel est l’objectif.