Congrès de branche : les temps du changement

Congrès de branche : les temps du changement © transfair
02.11.2015

Le Congrès de branche Transports publics du 28 octobre 2015 était placé sous le signe des « temps du changement ». Le président de transfair Stefan Müller-Altermatt l’a souligné dans son allocution de bienvenue : de nombreux changements attendent transfair et ses membres, au sein de la branche et au niveau politique.

Nouvelles structures de branche

Pour relever les défis majeurs, le Congrès a adopté une nouvelle structure de branche. Le responsable de branche Bruno Zeller a souligné l’importance d’une branche bien organisée – car ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire face aux attaques contre les salaires et les conditions d’engagement. Le président de branche Werner Rüegg a été réélu avec un résultat brillant. Il a annoncé qu’il allait continuer à présider le comité de branche, également réélu, avec beaucoup d’engagement.

Eclairages intéressants des invités étrangers

Les discours des invités venus du Luxembourg et d’Autriche ont montré qu’il n’y a pas qu’en Suisse que la situation des transports publics est critique. En septembre 2015, le syndicat autrichien FCG vida a remis une initiative populaire au parlement autrichien. FCG vida demande que certains standards de qualité et sociaux soient ancrés dans la Loi autrichienne sur les contrats, en ce qui concerne l’attribution de lignes. Un pas important contre le dumping salarial a donc déjà été franchi ! Syprolux nous a appris que des pilotes de locomotive luxembourgeois proposent de travailler comme faux indépendants !

Des invités de marque à la tribune

Le sujet « Empêcher l’attaque contre les salaires de la branche ferroviaire et les emplois en Suisse » – marqué par la décision juridique en suspens dans le cas Crossrail – promettait des débats passionnants. Comme l’année dernière, c’est la présentatrice Myriam Holzner qui a savamment mené la table ronde dont les participants étaient Andreas Meyer (CEO CFF), Dirk Stahl (CEO BLS Cargo), Peter Füglistaler (directeur Office fédéral des transports, OFT), Stefan Müller-Altermatt (conseiller national et président de transfair) et Bruno Zeller (responsable de branche transfair).

A la question sur l’appréciation dans le cas Crossrail, Peter Füglistaler a répondu : « L’OFT est d’avis qu’il n’y a pas de dumping salarial et nous attendons de voir si nous avons correctement évalué la situation ». Le public et Stefan Müller-Altermatt ne sont pas de cet avis. Ce dernier fait remarquer que les salaires versés par Crossrail ne correspondent pas à l’usage dans la branche. Dans le cas d’une décision qui approuve une distinction entre trafic intérieur de marchandises et trafic de transit, des interventions syndicales et un recours devant le tribunal fédéral sont probables. Dirk Stahl souligne qu’il tient à maintenir les bonnes conditions de travail, même après la décision judiciaire – malgré une concurrence accrue sur et à côté du rail. Andreas Meyer le soutient en déclarant que la concurrence ne doit en aucun cas se jouer sur le dos du personnel. Qu’il faut freiner la vitesse de libéralisation. En outre, dans le cas présent, il aurait souhaité que l’OFT adopte une position claire par rapport à la norme de la branche, par le biais de directives contraignantes.

Adoption de la résolution du Congrès

Pour clore cette journée intense, le Congrès de branche a adopté une résolution revendiquant une CCT de branche pour le fret ferroviaire en Suisse – sans aucune distinction entre trafic interne et trafic de transit.
> vous trouverez la résolution ici

Domaines
BLS, login, MGB, RhB, SBB, SBB Cargo AG, SBB Cargo International AG, Securitrans Public Transport Security AG, SOB, SZU, Thurbo AG, TILO SA, TMR, TPF, TPG, TPL