«CFFagile2020» – transfair craint que les collaborateurs subissent une pression accrue

«CFFagile2020» – transfair craint que les collaborateurs subissent une pression accrue © SBB CFF FFS
23.03.2018

Début 2018, les CFF ont annoncé à leurs collaborateurs le projet « CFFagile2020 ». Les partenaires sociaux en ont été informés à la mi-mars. Pour transfair, il est fort probable que ce programme d’agilité et de réorganisation soit un « loup déguisé en agneau » qui entraînera une fois de plus une perte d’emplois.

Les informations transmises par les CFF aux partenaires sociaux semblent suspectes. Les CFF vantent le projet « CFFagile2020 » comme un développement de la gestion. Le programme doit rendre les processus plus légers et plus rapides, raccourcir les circuits de décision et permettre de déléguer davantage de responsabilités vers les niveaux organisationnels inférieurs. Par ailleurs, l’entreprise prévoit de se consacrer davantage au caractère régional du transport de voyageurs. A première vue, tout cela semble clair et compréhensible pour transfair. Mais à y regarder de plus près, on constate que l’objectif fixé consiste en des économies annuelles de 100 millions de francs. Les CFF veulent prioritairement générer ces économies par le biais de recettes supplémentaires dans le transport de voyageurs. La division Voyageurs sera profondément transformée. Des unités organisationnelles détachées de la division devraient développer de nouveaux produits. Pour transfair, il y a ici un risque de voir se constituer des équipes d’innovation sous forme de startup, en dehors des conditions d’engagement usuelles et en dehors des CFF. transfair s’opposera avec détermination à toute éventuelle externalisation de tâches !
 
transfair ne voit pas comment les CFF veulent générer annuellement 100 millions de francs supplémentaires dans le transport de voyageurs et dans les autres divisions, tandis que l’on semble craindre la perte de parts de marché à cause d’une concurrence accrue, tant nationale qu’étrangère. L’acquisition des moyens est basée sur le fait que les CFF gardent toutes les concessions sur le trafic longue distance. Pour le syndicat, cela ne fait pas de doute : il s’agit d’un nouveau projet de restructuration et de démantèlement majeur.
 
transfair pose des revendications claires
Le syndicat ne veut pas accepter que l’atteinte d’objectifs financiers passe obligatoirement par des économies réalisées sur le dos du personnel. Les conditions d’engagement ne doivent pas se détériorer. transfair pose donc des revendications claires :
  • Le projet doit être abordé de manière mesurée, sans contrainte de temps.
  • Les collaborateurs ne doivent pas être déstabilisés davantage. Il faut mettre un terme à cette obsession de réorganisation !
  • Les salariés et les partenaires sociaux doivent être impliqués dans le projet, de manière transparente. Aucune activité de l’entreprise ne doit être externalisée.
transfair – votre partenaire fort
transfair va suivre de près l’évolution de «CFFagile2020». En période de changement, vous pouvez vous appuyer sur transfair. Cela vaut la peine d’adhérer, car le syndicat est toujours là pour ses membres et les accompagne de manière compétente et globale en cas de changement.
Domaines
SBB