transfair salue la décision sur le réseau postal

transfair salue la décision sur le réseau postal © Die Schweizerische Post, la Poste Suisse, la Posta Svizzera
01.03.2018

Le Conseil national a adopté aujourd’hui la motion 17.3356 « Planification stratégique du réseau d’offices postaux ». C’est un signal fort pour le renforcement du service public. transfair demande l’établissement d’un moratoire contraignant pour la fermeture d’offices de poste, jusqu’à ce que les critères de service public aient été redéfinis et renforcés.

Au cours de ses précédentes sessions, le parlement a adopté toute une série d’interventions parlementaires concernant le réseau postal. Elles traduisaient le mécontentement de divers groupes concernant les prestations offertes par la Poste en termes d’accessibilité, de transparence et de surveillance. transfair avait salué l’adoption de la plupart de ces interventions  qui ouvrent la voie à une révision de la Loi sur la poste. Dans ce contexte, transfair voit comme un signe positif l’adoption par le Conseil national de la motion « Planification stratégique du réseau d’offices postaux ».
 
La motion demande au Conseil fédéral d'exiger de la Poste, sans tarder, qu'elle lui remette un schéma de planification du réseau postal. Le Conseil fédéral soumettra en outre au parlement, d'ici une année, une proposition de révision des critères définissant le service public dans la législation sur la poste. Ces critères devront prendre en considération les particularismes régionaux, les conditions de mobilité ainsi que les différentes catégories d'utilisateurs des services postaux.
 
L’adoption de cette motion est juste et importante, car les critères relatifs à l’accessibilité doivent être redéfinis au plus vite. Pour transfair, la publication des raisons qui motivent une fermeture en font partie. C’est la seule manière de pouvoir maintenir le niveau élevé du service public suisse dans toutes les régions. Mais du point de vue de René Fürst, cette seule redéfinition ne suffit pas : « En attendant que la transparence soit établie et que le parlement ait redéfini les critères politiques de service public pour le réseau postal, il faut geler la fermeture d’offices de poste avec l’établissement d’un moratoire. »