transfair maintient le cap des revendications salariales générales !

transfair maintient le cap des revendications salariales générales ! © transfair
18.12.2017

Les nouvelles technologies et le phénomène digital poussent le service public à réadapter ses méthodes de travail et sa politique du personnel. Actuellement, les entreprises publiques sont contraintes à se réorganiser. transfair s’engage pour que ces bouleversements ne se fassent pas au détriment des employés et insiste sur des conditions de travail équitables et sur des salaires justes.

transfair montre nettement sa volonté d'arriver progressivement à des mesures salariales généralisées durant les négociations de cet hiver. Les mesures toujours plus individualisées ne doivent pas devenir la règle. L'hiver salarial met notamment en exergue la situation des caisses de pension. transfair estime que la question des caisses de pension et celle des salaires doivent être considérées séparément. Pourtant, les partenaires sociaux ont parfois tendance à rassembler ces deux thématiques. Par exemple, la proposition du Conseil fédéral de lier les mesures d'atténuation pour les fonds de pension à la renonciation aux mesures salariales à l'administration fédérale apparaît comme un péché originel. transfair combat cette façon de procéder et estime que la situation des salaires doit être envisagée séparément afin que les employés ne subissent pas les conséquences négatives du manque de capitaux d’épargne. Dans les négociations, transfair insiste de façon générale pour que le renchérissement de 2017 et l’influence de l’augmentation des primes d’assurance maladie soit compensés dans les mesures salariales.
 
Le gain de productivité justifie des augmentations salariales générales
Depuis 2014, il n’a pas été question d’augmentation salariale générale chez Swisscom qui a uniquement attribué des augmentations individuelles. En tenant compte du chiffre d’affaires 2017 excellent et stable par rapport à 2016, transfair demande à l’entreprise de reverser son gain de productivité aux collaborateurs à travers une mesure globale. transfair joue cartes sur table et exige pour 2018 une augmentation générale des salaires de 1.2 pourcent, avec une part individuelle à définir. Il faut rappeler que Swisscom doit faire des économies de 300millions CHF jusqu’à 2020 et que des restructurations correspondantes sont prévues depuis 2015 avec des suppressions importantes de postes. Il ne paraît alors pas exagéré pour transfair de donner de la valeur aux employés à travers une mesure générale.
 
Face aux restructurations prévues par Swisscom, transfair insiste en outre sur plusieurs mesures à mettre en place ou à développer. Cela concerne particulièrement la formation, la formation continue et l’employabilité des collaborateurs afin que ceux-ci ne se retrouvent pas sur le carreau face aux évolutions dans les méthodes de travail, impliquées notamment par le phénomène de digitalisation.
 
Après avoir été prolongée, la convention collective de travail (CCT) Swisscom expire à la fin de l’année 2017. transfair a mené des négociations de la nouvelle CCT qui entrera en vigueur en 2018. Les résultats restent encore confidentiels. Le syndicat considère toutefois que ces négociations ont été couronnées de succès. Les informations seront transmises par transfair début 2018.