transfair et PostFinance parviennent à un accord

transfair et PostFinance parviennent à un accord © transfair
18.12.2017

L’été prochain, PostFinance délocalisera le traitement des justificatifs auprès de Swiss Post Solutions. S’agissant des conditions-cadres, des discussions ont eu lieu avec les partenaires sociaux. Des mesures d’atténuation étendues ont été convenues.

Mi-novembre 2017, PostFinance a communiqué qu’au cours de l’année à venir, quatre mesures tirées de son programme stratégique Victoria seraient mises en œuvre. L’une d’entre elles est l’externalisation du traitement des justificatifs à la société du groupe Swiss Post Solutions (SPS). Au cours des dernières semaines, des négociations ont eu lieu entre PostFinance et les deux partenaires sociaux signataires, à savoir le syndicat transfair et le syndicat syndicom, en vue de l’aménagement concret des conditions-cadres pour ce transfert partiel d’entreprise.

Garantie salariale, forfait mobilité, jours de vacances supplémentaires
Entretemps, les négociations ont abouti à un accord. Les parties se sont entendues sur des mesures d’atténuation qui vont nettement au-delà des prestations prévues par la CCT ou par la loi. Ainsi par exemple, la garantie salariale est prolongée de 12 à 21 mois à compter du transfert à SPS et jusqu’au 29 février 2020. Les collaborateurs concernés par un changement du lieu de travail percevront également pendant 21 mois un forfait mobilité de 200 francs par mois. Et en raison du long trajet de travail pour les collaborateurs de Bellinzone et de Bulle, cinq jours de vacances supplémentaires par an leur sont garantis pro rata temporis jusqu’au 29 février 2020.

Négociations âpres, mais loyales
René Fürst, responsable secteur Poste/logistique de transfair : «D’une manière générale, nous luttons contre toute externalisation, aussi parce que - l’expérience le montre - les conditions d’engagement pour les collaborateurs concernés se dégradent. Certes, il s’agit dans le cas présent d’un transfert partiel d’entreprise au sein du groupe Poste; cependant, nous avons négocié âprement, mais de manière loyale avec PostFinance. Nous sommes parvenus à obtenir, en plus du plan social existant, des mesures d’accompagnement compensatoires visant à atténuer les effets sur les personnes directement concernées.»

Stefan Marti, secrétaire de la région Centre et chargé du partenariat social avec PostFinance, se montre également ravi du résultat : « Grâce à la ténacité de transfair et une approche respectueuse durant les négociations, les partenaires sociaux ont réussi à ficeler un paquet équilibré de mesures d'atténuation. »
Domaines
PostLogistique, SecurePost SA