mytime 2.0: Succès pour transfair

mytime 2.0: Succès pour transfair
25.10.2019

Le système de gestion du temps de travail « mytime » entre dans la 2e phase : la Poste y a apporté des améliorations en faveur des salariés et ainsi répondu aux revendications de transfair pour davantage de transparence et d’équité.

Pourquoi « mytime » ?
La Poste a introduit le système de gestion du temps de travail « mytime » le 1er juillet 2018. Il s’applique à quelque 1800 factrices et facteurs colis et a été élaboré en collaboration avec les partenaires sociaux. Il remplace l’ancien système de gestion du temps de travail AZB qui faisait régulièrement l’objet de réclamations de la part des collaborateurs, mais aussi de la part du syndicat transfair.

« mytime 2.0 »
« mytime 2.0 » se base essentiellement sur les heures de travail effectives, mais comprend également des composantes variables.

Retours négatifs
Suite à de nombreux retours négatifs de ses membres, transfair a demandé à la Poste de procéder à des adaptations, au printemps 2019. La différence entre les heures de travail scannées et réellement créditées a suscité une défiance de plus en plus importante auprès des collaborateurs, entraîné un travail administratif important et créé un immense effort de clarification. Par ailleurs, les résultats d’une enquête menée auprès du personnel de la Poste ont mis en évidence que le système de gestion du temps de travail « mytime » présente un potentiel d’amélioration significatif.

La Poste a réagi
La Poste a réagi et optimisé le système de gestion du temps de travail « mytime » en faveur du personnel de distribution des colis, en collaboration avec les partenaires sociaux. Les modifications sont entrées en vigueur le 1er septembre 2019. Grâce à transfair, tous les collaborateurs bénéficient de plus de temps et d’une compensation financière rétroactive de quelque 2 millions de francs.

Exigences remplies
Le nouveau système « mytime 2.0 » répond aux exigences de transfair pour davantage de transparence et d’équité. Le système de gestion du temps de travail plus évolué permet à la Poste de planifier l’intervention du personnel avec anticipation et en tenant compte des fluctuations saisonnières des volumes. En outre, « mytime 2.0 » permet de mieux tenir compte de facteurs comme la circulation routière et de réagir aux variations de la charge de travail. Ce succès montre, une fois de plus, qu’une adhésion à transfair est payante et que le syndicat obtient des améliorations dans l’environnement de travail pour ses membres, grâce à sa ténacité et sa solide position de négociation.
Domaines
La Poste Suisse, Caisse de pension Poste, CarPostal SA, Réseau postal et vente, PostMail, PostLogistique, PostFinance SA, PostLogistics SA, SecurePost SA