Suppression de postes pour cause de délocalisations vers le Vietnam ?

Suppression de postes pour cause de délocalisations vers le Vietnam ? © Die Schweizerische Post
14.07.2016

Un projet pilote d’une durée de cinq semaines est actuellement en cours chez PostMail (PM), visant à tester la nouvelle fonction « codage d’extraction » par le biais de la filiale de la Poste Suisse SPS (Swiss Post Solutions), au Vietnam. Au sein des deux centres logistiques de vidéocodage et traite-ment des retours à Sion et Coire et dans les centres courrier, l’incertitude se répand car les emplois qualifiés sont de plus en plus rares dans les régions périphériques et parce que le volume du courrier diminue sans cesse. La couverture médiatique actuellement insuffisante contribue également à cette incertitude.

Quel est l’avis de transfair ?
En analysant la situation de près, on constate que le codage d’extraction ne correspond pas à une délocalisation d’une activité existante de la Poste vers l’étranger. En effet, le codage d’extraction est un travail que personne ne fait encore en Suisse, car il ne serait pas possible de le faire ici de manière rentable. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’a pas été introduit en Suisse. Par conséquent, aucune suppression de poste n’est à craindre dans les deux centres logistiques à Sion et Coire. Une éventuelle réduction de l’effectif du personnel de distribution, due à un tri mécanique plus poussé (tri séquentiel) ou à la suppression du travail préparatoire passerait par des fluctuations ordinaires. La Poste prévoit actuellement une diminution de quelque 25 postes d’ici 2018.

Les principales causes de la diminution des retours à traiter dans les centres logistiques (Coire et Sion) sont la baisse générale du volume des lettres, la meilleure qualité des adresses et le nombre croissant d’envois pourvus d’un code Datamatrix (DmC, permettant le traitement mécanique sur FSM).
 
transfair regrette la délocalisation d’un volume de travail à l’étranger
Néanmoins, le syndicat transfair s’engage avec détermination pour le maintien d’emplois qualifiés, également en dehors de l’espace Mittelland, et regrette la délocalisation d‘un volume de travail à l’étranger. Les conditions de travail locales s’appliquent aux salariés de SPS Vietnam. Les collaborateurs de SPS Suisse SA bénéficient d’une convention collective de travail, négociée avec transfair. Dans le cadre de l’évaluation de la situation, il faut en outre tenir compte du fait que la création d’emplois au Vietnam sera toute relative, car d’une part, la baisse du volume des lettres va également entraîner une baisse du volume à coder et d’autre part, le budget temps disponible pour le tri est limité. Le tri profite de l’avance des vietnamiens qui travaillent lorsqu’il fait nuit en Suisse. Par le biais de son chargé du partenariat social de PostMail, René-Pierre Thorimbert, et dans le cadre de la CoSpé PostMail, transfair va garder un œil attentif sur ce qui se passe dans les projets partiels encore en cours et intervenir si nécessaire. Nous voulons que les conséquences possibles soient mises en évidence et négocier des mesures, si nécessaire. Nous restons actifs !
Domaines
PostMail