Succès des négociations chez CarPostal

Succès des négociations chez CarPostal © PostAuto | CarPostale | AutoPostale
14.09.2021

Depuis la mi-septembre 2021, les choses sont claires : tous les organes nécessaires ont ratifié la nouvelle CCT. Le long et laborieux parcours de négociation sur la CCT CarPostal a ainsi atteint son objectif : transfair se félicite des améliorations obtenues dans les domaines de la conciliation entre travail et vie privée et de la gestion des exceptions prévues dans la loi sur la durée du travail (LDT). Désormais, les partenaires sociaux ont aussi réglé de manière uniforme les conditions d’engagement pour le personnel roulant des entrepreneurs CarPostal (ECP). La CCT progressiste s’appliquera à compter du 1er janvier 2022.

Intégration des nouveautés de la CCT faîtière

Grâce à transfair, les collaboratrices et collaborateurs de CarPostal bénéficieront, avec la nouvelle CCT, de conditions d’engagement plus modernes à compter de 2022. Il va de soi que le personnel CarPostal profite aussi des acquis issus des négociations sur la CCT pour l’ensemble du groupe. En fait partie, par exemple, le droit à la déconnexion pendant le temps libre, enfin déclaré de force obligatoire.
 
Quant aux congés de maternité et de paternité, ils ont été rallongés : outre les 18 semaines de congé payé existantes, le congé de maternité est étendu par un droit à maximum 6 semaines supplémentaires non rémunérées. Le congé de paternité, qui est désormais aussi valable pour la partenaire d’une mère dans le cadre d’un partenariat entre personnes de même sexe, passe de deux à quatre semaines. Ici aussi, un droit à 4 semaines non payées vient s’ajouter.

Nouvelles primes de fidélité

Tous les collaborateurs et collaboratrices reçoivent, à partir de 20 années de service, une prime de fidélité tous les cinq ans, sous la forme de quatre semaines de vacances ou d’un mois de salaire.

Autres améliorations notables pour le personnel soumis à la LDT

Pour celles et ceux qui travaillent sous le régime de la LDT – soit la majeure partie du personnel – on note plusieurs changements : ainsi, un nouveau modèle de temps de travail entre en vigueur, qui modifie les règles concernant la planification, la gestion des modifications du tableau de service, la prise des vacances et la gestion des heures supplémentaires. Par exemple, un changement du tableau de service qui intervient après le 15e jour du mois précédent nécessitera dorénavant toujours l’accord du collaborateur ou de la collaboratrice. Cela vaut aussi pour les prolongations de service. La seule exception reste le service de réserve, dans le cadre duquel des modifications peuvent intervenir jusqu’à l’avant-veille 17 h. Les prises de service de dernière minute et les exceptions autorisées et appliquées selon la LDT sont désormais indemnisées.
 
transfair s’est mobilisé pour obtenir toutes ces avancées, qui impliquent une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée pour le personnel soumis à la LDT, sans toutefois priver CarPostal de la nécessaire flexibilité en matière de planification.

Du nouveau pour le personnel roulant des ECP

Pour les ECP, on trouvait jusqu’à présent trois modèles différents. À compter du 1er janvier 2022, il n’y aura plus qu’un seul modèle, ce qui signifie pour beaucoup de meilleures conditions de travail. Ce faisant, l’ensemble du personnel roulant ECP bénéficie par exemple des primes de fidélité mentionnées, des exceptions LDT et des améliorations apportées aux congés de maternité et de paternité.

Tout vient à point à qui sait attendre

La CCT CarPostal 2022 fut en vérité un « accouchement au forceps ». En dépit des difficiles conditions cadres, transfair se félicite du bon résultat : les partenaires sociaux ont obtenu ensemble une évolution majeure vers des conditions d’engagement sociales et modernes, qui s’appliqueront au moins jusqu’à fin 2024.

Mesures salariales 2022

Dans le contexte de l’issue positive du dossier CCT, les partenaires sociaux ont convenu de renoncer aux négociations salariales et mesures salariales pour l’année 2022. Les bandes salariales seront relevées de 0,4 pourcent en 2022. En cas de résultat positif de l’entreprise, il y aura un versement unique rétroactif de maximum 0,4 pour cent du salaire au printemps 2023.

> Liste du résultat des négociations sur la convention collective de travail
Domaines
CarPostal SA