Sondage du personnel : tout roule ?

Sondage du personnel : tout roule ? © jannoon028
06.10.2016

La Poste a réalisé un vaste sondage auprès de son personnel en mai 2016. Au préalable, nous avions appelé nos membres à y participer activement afin de voir, d'une part, si cela allait augmenter le taux de retour et, d'autre part, si quelque chose avait changé sur le point «Conditions d'engagement», permettant d'en tirer des indices sur la satisfaction par rapport à la nouvelle CCT. transfair a analysé les résultats et peut en tirer une conclusion évidente: les deux scénarios se sont produits. Une grande insatisfaction est perceptible, notamment en ce qui concerne les conditions d'engagement.

Vue d'ensemble
Plus de 48'000 collaborateurs dans 15 pays ont été interrogés en mai 2016. Le taux de retour de 79.2% dépasse le record de 2014 qui s'était élevé à 78.6%. En interrogeant un aussi large groupe de personnes, il en faut beaucoup pour que les résultats changent. Néanmoins, à l'échelle du groupe, les valeurs orientation client, satisfaction du personnel, stratégie et durabilité ont augmenté de 1%, tandis que les conditions d'engagement qui englobent des aspects tels que le salaire, les vacances, les prestations sociales et annexes ont baissé de 2%. 
 
Poste CH SA
Le tableau est similaire dans les trois unités de la Poste CH SA. Ce sont surtout les conditions d'engagement et la satisfaction du personnel qui sont moins bien notées. 
 
Réseau postal et vente est nettement moins bien noté sur l'orientation sur les objectifs, le contenu du travail, les conditions d'engagement et le management. PostMail se distingue par une détérioration dans les domaines satisfaction du personnel et conditions d'engagement. Et chez PostLogistics, l'identification des collaborateurs diminue, les conditions d'engagement sont moins bien notées et la perception de la stratégie est moins claire. 
 
CarPostal SA
Chez CarPostal aussi, les conditions d'engagement se situent 3 points en-dessous de la note de 2015. Il est intéressant de constater que les collaborateurs accordent 2 points de moins aux questions «Je suis personnellement important pour le succès de mon unité» et «La réglementation sur le temps de travail correspond à mes besoins». Deux indices selon lesquels les collaborateurs considèrent de plus en plus que la responsabilité incombe au management, plutôt qu'à eux-mêmes. 
 
PostFinance SA
Les collaborateurs de PostFinance estiment que leur situation est légèrement plus positive qu'il y a un an, notamment en ce qui concerne les points changement et innovation ainsi que collaboration.
 
Et il y a d'autres bons exemples. Chez Swiss Post Solutions (SPS), on constate une évolution réjouissante : par rapport au dernier sondage, les réponses à toutes les questions étaient plus positives ou équivalentes. Mais chez SPS aussi, il faut agir, surtout sur les valeurs extrêmement basses attribuées aux conditions d'engagement. 
 
La Poste doit agir !
Pour transfair, il est clair que la Poste doit agir. Car pour réussir, il faut pouvoir compter sur du personnel motivé. Le fait que les collaborateurs, indépendamment de leur taux d'activité ou de leur sexe, et surtout les collaborateurs de longue date, soient moins satisfaits des conditions d'engagement et de la situation de travail actuelle, en dit long. Les questions portant sur un salaire équitable pour son travail et la globalité des conditions d'engagement sont évaluées nettement moins bien que l'année passée, par l'ensemble des collaborateurs ayant une formation dite de monopole. La question concrète, à savoir si cette situation est due aux nouvelles CCT, ou pas, n'a toutefois pas été posée. Les conclusions de notre analyse sont, à nos yeux, des indices clairs qu'il y a un lien. C'est pourquoi nous allons traiter cette thématique de manière approfondie et instaurer des activités nous permettant d'acquérir un meilleur aperçu des points déterminants pour nos membres. 
Domaines
La Poste Suisse