Poste CH SA : résultats salariaux satisfaisants

Poste CH SA : résultats salariaux satisfaisants © transfair
23.01.2019

Deux intenses rondes de négociation ont permis à transfair et aux partenaires sociaux de la Poste de débattre sur les mesures salariales 2019 pour le personnel de Réseau postal, PostLogistics et PostMail. Le résultat est encourageant, car pour la plupart des collaborateurs il est synonyme de mesures durables, c’est-à-dire intégrées dans le salaire.

Le résultat réalisé tient compte de la situation économique de Poste CH SA, de la situation sur le marché du travail et de l’évolution du renchérissement. transfair est satisfait des mesures obtenues.
 
  • 1,4 pourcent de la masse salariale (30 millions de francs) sera alloué à des mesures salariales individuelles. Le renchérissement de 1 pourcent est ainsi pris en compte.
  • 65 pourcent du montant du point 1 sont dédiés à la partie obligatoire pour les trois quartiles inférieurs de la matrice salariale mise en œuvre en 2018. Le système définit la répartition, les supérieurs ne peuvent exercer aucune influence. Ces mesures durables qui ont un impact sur le salaire profitent aux personnes qui atteignent au moins le niveau « bien respecté » dans la cadre de l’évaluation du personnel.
  • 35 pourcent du montant du point 1 est à la disposition des supérieurs pour une répartition individuelle sur les quatre quartiles. Les supérieurs répartissent cette somme en tenant compte de la situation au sein de la bande salariale, de l’hygiène salariale au sein de l’équipe et de l’évaluation du personnel. Cette mesure est également intégrée dans le salaire et donc durable.
  • Les bandes salariales supérieures et inférieures seront relevées de 1 pourcent, dans toutes les classes de salaire. Ainsi, il n’y a pas que les salaires minimaux du bas de l’échelle qui augmentent. Et quelques centaines de personnes actuellement situées au-dessus de la bande salariale la réintègrent en 2019 et pourront une nouvelle fois profiter de mesures salariales individuelles.
  • Pour les collaborateurs de Réseau postal qui pour la grande majorité se trouvent au-delà du maximum de leur bande salariale et qui ne bénéficient dont pour la plupart d’aucune évolution salariale, on parle d’une solution qui consisterait à ouvrir les bandes salariales actuellement plafonnées. La déclaration d’intention relative à la négociation de cette ouverture prévoit qu’elle soit conclue au plus tard avant la prochaine ronde de négociation des salaires.
 
 
Comparaison avec l’année précédente
 
  2018 2019
Versement unique 600.-/350.- pro rata taux d’activité Aucun
Part de la masse salariale allouée aux mesures salariales 1 pourcent 1,4 pourcent
Part obligatoire du montant total 50 pourcent 65 pourcent
Hausse plages salariales +0,5 pourcent + 1,0 pourcent
 
transfair salue ce résultat satisfaisant
Le résultat obtenu est positif et durable, tout à fait dans le sens de transfair. Même en comparaison avec d’autres entreprises de même taille (Migros 1 pourcent individuel, Coop 1 pourcent individuel) et d’autres entreprises proches de la Confédération (CFF 0,8 pourcent individuel, Confédération 0,8 pourcent général), le résultat est honorable. Surtout parce que la durabilité est garantie sur la partie obligatoire et les mesures individuelles, ce qui est préférable à un versement unique. La hausse des bandes salariales profite aussi aux collaborateurs de longue date.
 
La matrice salariale mise en œuvre en 2018 tient ses promesses : elle vise à réduire encore l’inégalité salariale entre hommes et femmes et à diminuer les importants écarts salariaux en exécution du postulat « à travail égal, salaire égal ».
 
La possibilité du traitement de la problématique des bandes salariales chez Réseau postal, dont plus de 80 pourcent du personnel de Réseau postal est concerné, pourrait ouvrir de nouvelles perspectives d’évolution pour ces salariés.
Domaines
La Poste Suisse