PostMail: Un dialogue d’égal à égal

PostMail: Un dialogue d’égal à égal © La Poste Suisse
18.05.2019

transfair entretient un échange actif avec la direction de PostMail. Le syndicat aborde des sujets actuels et s’engage pour de bonnes solutions en faveur du personnel.

PostMail a prouvé à de nombreuses reprises que des économies pouvaient être réalisées. Mais dans la distribution, la hausse de la pression au travail montre qu’en ce qui concerne les ressources humaines, le citron a été largement pressé. Pour atteindre des délais d’acheminement record et une qualité élevée pour la clientèle, il faut des collaborateurs motivés.

Volume de lettres
A plusieurs reprises, l’érosion du volume de lettres adressées en Suisse s’est aggravée avec -5,2 pourcent. Par conséquent, le recul du volume entraîne une baisse du chiffre d’affaires. PostMail affiche toujours un résultat stable, avant tout parce qu’une réduction des coûts dans les unités Distribution et Dépôt et Tri permet encore de compenser les pertes de revenus. En 2019, la pression sur les coûts restera encore à un niveau invariablement élevé, notamment sur les coûts structurels.

Affectations de courte durée
On demande souvent à transfair si la Poste a le droit de prévoir et de convoquer des collaborateurs pour un service de seulement deux heures. La CCT ne permet pas de répondre catégoriquement à cette question, car la réponse dépend du taux d’occupation. Pour tous ceux qui travaillent à 60 pourcent, la réponse est non. Car les collaborateurs à temps plein doivent travailler au minimum 3,5 heures par jour.

Jours fériés compensés par des jours de vacances
La CCT prévoit une compensation des jours fériés s’il y en a plus que neuf. transfair est d’avis que la déduction de jours de vacances pour cette compensation n’est pas conforme à la CCT et réclame une analyse au sein de PostMail pour savoir si cette façon de faire est la règle ou s’il s’agit d’un cas individuel. 

Scanner
En ce qui concerne les scanners, on constate différentes sources de problèmes. Il y a d’une part des plantages, vraisemblablement dus à des problèmes de matériel. D’autre part se pose la question du travail gratuit qui résulte des difficultés à répétition, lors de la connexion et déconnexion. Ces difficultés font perdre aux collaborateurs plusieurs minutes par jour. Une enquête demandée par transfair devra montrer si les complications sont dues à la manipulation ou au logiciel.

Distribution
De nombreux sujets sont également en cours chez PM5. En matière de besoins en ressources humaines, il faut certes tenir compte du recul du volume. Cependant, avec la génération du « baby boom », le nombre de personnes qui partent à la retraite et quittent le marché du travail est plus élevé. Il a aussi été constaté que le nombre d’unités à distribuer a diminué, mais que le volume (petite marchandise) a augmenté. Quant au maintien de l’employabilité, six modules ont été définis. Ils doivent d’abord être appliqués par une sensibilisation des cadres dirigeants. 

Dépôt et tri
En 2019, PM4 aura fort à faire avec divers projets et enjeux d’avenir (SAB, Mix-Mail, GeKo, retours, etc.). Il faudra également tenir compte d’une future conception logistique globale. La collaboration et la coordination de processus entre les différentes unités au sein de Poste CH SA, mais aussi avec Swiss Post Solution, doivent être renforcées.

Contrôle des résultats équipe de direction
Depuis 2017, toutes les équipes des centres sont gérées par des équipes de direction. Les responsables suppléants des équipes ont été formés à travers un programme d’encouragement jusqu’à fin 2018. Le contrôle des résultats pour la mise en œuvre des équipes de direction chez PM4 a été très concluant. C’est pourquoi PM4 a décidé d’appliquer l’augmentation de la classification convenue avec les partenaires sociaux au 1er juillet 2019. 

Tenue de travail
Des évaluations chez PM4 montrent que plus de la moitié des collaborateurs de « Dépôt et tri » n’ont pas commandé de vêtements de travail en 2018, tandis qu’un tiers des collaborateurs ont utilisé la totalité de leur quota de points. On suppose que les collaborateurs rencontrent des difficultés dans le processus de commande. Cela doit être analysé. Il est vraisemblablement trop peu connu que les commandes peuvent être faites en cours d’année, ou la plupart des collaborateurs attendent qu’on leur demande de commander. transfair exige que les responsables des équipes informent activement le personnel sur la possibilité de commander des vêtements de travail, au moins une fois par an. 

Personnel temporaire PM4/PM5
Le nombre de collaborateurs temporaires a de nouveau augmenté. Cela est lié à la prise en charge des importations et à l’orientation sur l’impact attendu des projets. transfair tient de manière générale à ce que le personnel temporaire se voie offrir un poste fixe après un an. La part de collaborateurs temporaires chez PM4 s’élève à un peu plus de 10 pourcent, à moins d’un pourcent chez PM5.

Domaines
PostMail