PostFinance : le Conseil national donne un signal fort et vote contre une privatisation

PostFinance : le Conseil national donne un signal fort et vote contre une privatisation © transfair
17.06.2021

Un signal positif en faveur du service public est venu du Conseil national aujourd’hui. La Chambre basse a rejeté une motion (20.4121) demandant la privatisation progressive de PostFinance. transfair est contre une privatisation totale de la banque et se réjouit que le Conseil national ait voté en faveur d’un service universel de qualité et du maintien de bonnes conditions de travail. transfair dit oui à l’accès au marché des crédits et des hypothèques pour PostFinance. Mais cela ne dépend pas de la forme juridique de l’entreprise et ne nécessite pas de privatisation.

transfair dit non à la privatisation de PostFinance

En automne 2020, dans le cadre de la procédure de consultation sur la révision partielle de la loi sur l’organisation de la poste, transfair s’était prononcé clairement contre une privatisation totale de PostFinance. Aujourd’hui, le Conseil national a rejeté une motion (Bäumle, 20.4121) qui demandait une suppression progressive de la participation étatique dans la banque. transfair est ravi : « La privatisation de PostFinance mettrait en péril le mandat de service universel dans le domaine des services de paiement, péjorerait les conditions de travail et renchérirait les prestations pour la clientèle », explique René Fürst, responsable de branche Poste Logistique chez transfair.

Le maintien de bonnes conditions de travail

La préservation des conditions de travail et salariales actuelles pour le personnel est centrale. Une convention collective de travail moderne est en vigueur à PostFinance depuis le 1er janvier 2021. Une privatisation de PostFinance mettrait en péril ces standards. La concurrence accrue obligerait l’entreprise à maximiser les bénéfices et la pression exercée sur les employé-s-es de PostFinance, ainsi que sur le personnel du groupe Poste en général, augmenterait en conséquence.

PostFinance a une importance systémique

PostFinance est une banque d'importance systémique dont le mandat de prestations de base doit être rempli. Ce service universel est un pilier indispensable au maintien des structures économiques et sociales en Suisse. Cela a été prouvé durant la crise du coronavirus. Les coûts de la desserte de base augmenteraient si PostFinance était séparée du groupe Poste. Le Conseil national a donné aujourd’hui un signal fort en faveur du maintien de l’unité de ce groupe, qui offre actuellement une combinaison de prestations financières et postales. Cela le rend attractif aux yeux des client-e-s. Sans PostFinance, le service postal général serait affaibli.

Prochaines étapes

Le Conseil fédéral souhaite la privatisation de PostFinance et a soumis au Parlement début 2021 un message correspondant, dans le cadre de la révision partielle de la loi sur l’organisation de la Poste. transfair est pour que PostFinance ait accès au marché des crédits et des hypothèques mais s’oppose catégoriquement au transfert de la majorité de contrôle détenue par la Poste (et donc indirectement par la Confédération) à PostFinance. Le syndicat n’hésitera pas à agir au niveau parlementaire au moment venu, à l’aide de sa co-présidente, Greta Gysin.
Domaines
PostFinance SA