Mesures d’accompagnement au projet « Victoria 2020 » – négociations réussies pour transfair

Mesures d’accompagnement au projet « Victoria 2020 » – négociations réussies pour transfair © transfair
08.08.2018

On le sait depuis le 1er mars 2017 : avec le projet « Victoria 2020 », PostFinance veut se réorganiser. 500 postes doivent être supprimés, quelque 800 salariés sont concernés. La procédure de consultation n’a abouti à aucune autre solution. Le 6 août 2018, la direction a donc décidé de mener le projet à bien, tout en approuvant les mesures d’accompagnement au plan social.

A travers la procédure de consultation pour le projet « Victoria 2020 », les collaborateurs de PostFinance notamment devaient avoir la possibilité de soumettre des propositions dans le but d’amener la direction de PostFinance à repenser son projet. La procédure de consultation a pris fin le 16 juillet 2018. Avec sa décision du 6 août, la direction de PostFinance a conclu que les propositions présentées n’étaient pas suffisantes pour stopper le projet « Victoria 2020 ». Par la même occasion, la direction a approuvé l’accord « mesures d’accompagnement au plan social ». transfair a participé aux négociations de cet accord.
 
Grâce à d’intenses négociations, transfair a réussi à obtenir des améliorations considérables pour les personnes concernées par la suppression de postes. Voici les principaux résultats :
  • Les mesures d’accompagnement s’appliquent de manière complémentaire au plan social.
  • Dans le cadre du plan social, l’offre de retraite anticipée sera proposée à tous les collaborateurs potentiellement et directement concernés par le cas « Victoria ».
    • Les collaborateurs ayant au minimum 58 ans au 1er janvier 2019 auront droit à une retraite anticipée.
    • Les collaborateurs ayant 58 ans d’ici le 31.12.2020 auront droit à une retraite anticipée dès leur 58e anniversaire.
    • Le renforcement du capital d’épargne s’élève à CHF 133‘200, indépendamment du sexe et en tenant compte d’un taux d’occupation ajusté. Les montants concernés sont virés directement à la caisse de pension. Les collaborateurs dont le taux d’occupation (TO) est inférieur à 50 pourcent reçoivent un montant forfaitaire de CHF 66'600. Ainsi, tous ceux ayant un TO de moins de 50 pourcent en profitent, car ils bénéficient de la même prestation que ceux ayant un TO de plus de 50 pourcent. C’est particulièrement important pour les personnes qui travaillent actuellement à temps partiel et qui ont un faible capital de prévoyance.
    • Si la solution de retraite anticipée est choisie dans les délais, les personnes concernées touchent un montant supplémentaire de CHF 10'000.- en espèces. CHF 5'000.- si elles ont un TO inférieur à 50 pourcent. Le versement en espèces est soumis aux assurances sociales.
  • Les collaborateurs qui se trouvent déjà dans le paquet de prestations « 1 » suite aux mesures liées à Victoria et pour qui une retraite anticipée est possible selon les mesures d’accompagnement peuvent changer sans conséquences financières.
  • Nouveau : sur le plan organisationnel, les personnes concernées sont désormais déplacées vers le Centre de réorientation en cas de perte de leur emploi. L’objectif est d’offrir aux collaborateurs une structure, de favoriser leur développement, de les soutenir dans leur processus de candidature et de les engager pour des emplois envisageables au sein du groupe. Pendant ce temps, l’actuel contrat de travail individuel ainsi que la CCT PostFinance restent applicables.
  • PostFinance renonce à une réduction du salaire selon CCT faîtière, chiffre 5.2, paragraphe 2
  • L’aide financière au perfectionnement de CHF 15'000 par personne, prévue selon le paquet de prestations « 1 » du plan social CCT, est mise à disposition selon certains principes.
  • Les collaborateurs qui ne postulent à aucun emploi bénéficient quand même du plan social.
transfair reste vigilant
transfair est persuadé que cet accord offrira de nouvelles possibilités aux personnes concernées, et qu’il permettra d’atténuer efficacement la perte de l’emploi. Le syndicat siège au sein du groupe de contrôle paritaire jusqu’à la fin de la période d’application de l’accord, le 31 décembre 2020, et surveille ainsi la mise en œuvre des mesures d’accompagnement.
 
En cas de questions, les personnes concernées peuvent s’adresser à leurs supérieurs hiérarchiques. Pour un accompagnement ou un conseil, les secrétariats régionaux de transfair sont également à leur disposition.
Domaines
PostFinance SA