Les négociations de l’automne s’annoncent chaudes

Les négociations de l’automne s’annoncent chaudes © white-studio
01.11.2016

Un désaccord sur la mise en œuvre des mesures salariales 2016, les négociations salariales pour l’année prochaine et un nouvel épisode de consolidation de la Caisse de pension (CP) Poste créent une certaine tension pour les négociations prévues en novembre et décembre.

Sur le fond, transfair est d’avis qu’il n’est pas judicieux de mélanger les sujets de négociation CP Poste, négociations salariales ainsi que convention collective de travail (CCT) et le plan social qui y est intégré. Parce que le mélange de ces sujets conduit à une complexité opaque qui n’est plus compréhensible pour les salariés. En outre, cela paraît trop divergent dans le temps. Plus généralement, il serait urgent de régler la question relative aux attentes à l’égard d’un employeur social.
 
Montant pour augmentations salariales individuelles
Le 15 juillet a eu lieu un échange entre la Poste et les syndicats contractants durant lequel il a été question de la mise en œuvre des mesures salariales 2016. transfair a critiqué le fait que les salaires situés en dehors de la plage salariale n’ont pas été pris en considération pour les augmentations individuelles. Aucun accord n’a pu être trouvé lors de cette séance. C’est pourquoi les syndicats ont demandé la convocation de la commission d’exécution de la CCT. A l’occasion de la réunion de cette dernière le 7 octobre 2016, les parties ont convenu de trouver une solution par la négociation. > pour davantage d’informations à ce sujet

Négociations salariales 2017

La nouvelle CCT 2016 définit quatre paramètres à prendre en compte pour les négociations salariales. Dont l’évolution du renchérissement, basé sur l’indice suisse des prix à la consommation (IPC). Par rapport à l’année précédente, le renchérissement négatif s’est considérablement affaibli. Toutefois, l’IPC ne comprend pas l’indice des primes d’assurance-maladie.
 
Malgré un renchérissement légèrement négatif, nos membres veulent voir des résultats tangibles qui leur permettent p.ex. de financer l’augmentation exorbitante des primes d’assurance-maladie. La diminution du rabais sur les assurances complémentaires, limité à dix pourcent sur ordre de l’autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, engendre des coûts supplémentaires. Notre organisation faîtière Travail.Suisse recommande une augmentation salariale d’un pourcent – aussi comme soutien à la conjoncture.

Négociations consolidation caisse de pension Poste

Chaque institution de prévoyance devrait bien évidemment avoir pour but d’assurer à long terme l’égalité de traitement entre les assurés actifs et les bénéficiaires de rentes. Si les avoirs d’épargne des assurés actifs sont, en moyenne, rémunérés au même taux que le taux d’intérêt technique appliqué pour évaluer les engagements de prévoyance, on peut alors parler d’égalité de traitement. La CP Poste a clairement raté l‘objectif d’égalité de traitement depuis 2008. La rémunération des comptes épargne des assurés actifs était nettement inférieure à celle des retraités. Cela a conduit, et conduit encore, à une augmentation nettement moins importante du capital épargne.

On peut se demander où est passé l’argent issu des forts rendements des années boursières 2009-2014 ? Ni dans une meilleure rémunération des assurés actifs, ni dans la constitution d’une réserve de fluctuation de valeur. Mais dans des provisions qui ont évité à la Poste d’injecter des moyens du budget courant dans la consolidation de la CP Poste. Les assurés actifs sont en colère et ne sont pas disposés à donner encore plus.
 
Notre comité de branche a nommé les délégations de négociation et suit les négociations de près. Le 6 avril 2017, les participants au Congrès de branche Poste/Logistique auront l’occasion de s’exprimer sur les résultats, selon le principe de la démocratie de base.
Domaines
La Poste Suisse