Les chauffeurs de camion rejettent un accord

Les chauffeurs de camion rejettent un accord © transfair
08.09.2015

Après l’annonce par la Poste, la semaine dernière, de la suppression totale de sa flotte de camions qui touche 187 postes de chauffeurs, nos membres concernés se sont exprimés clairement sur l’accord présenté.

Tout le mécontentement sur la réduction de 1’200 conducteurs initialement, à seulement 187 aujourd’hui, s’est exprimé à cette réunion. Le manque de confiance envers les supérieurs par rapport à la mise en œuvre, ainsi que le jeu du chat et de la souris qui dure depuis des années, ont laissé des traces. Les membres concernés étaient unanimes : non à la convention, nous ne voulons pas acheter chat en poche ! Les chauffeurs de camion veulent enfin être au clair sur leur avenir et voir des perspectives concrètes sur la table.
 
Les revendications de transfair :

  • Arrêt de la suppression de tournées ou de postes de chauffeur jusqu’au 31.12.2016
  • La Poste doit examiner différentes options pour empêcher des réductions supplémentaires et présenter les chiffres relatifs aux chauffeurs :
    1. Réduction des salaires pour atteindre le niveau du marché ou les habitudes du secteur
    2. Augmentation de la durée hebdomadaire de travail
  • Chaque conducteur doit être mis au courant de sa solution individuelle dans un délai de 6 mois
  • Les entretiens individuels doivent avoir lieu en présence d’une personne de confiance ou d’un représentant syndical
  • Le processus doit être exécuté et coordonné par une personne neutre

transfair va chercher le dialogue avec la Poste et continuer à négocier fermement pour défendre les intérêts de ses membres.

Domaines
La Poste Suisse