La Poste prévoit une réduction massive du nombre d’offices de poste transfair est choqué de la manière de procéder !

La Poste prévoit une réduction massive du nombre d’offices de poste transfair est choqué de la manière de procéder ! © Die Schweizerische Post
26.10.2016

La Poste Suisse exploite actuellement quelque 1400 bureaux de poste. D’ici trois ans, il ne restera plus que 800 à 900 offices de poste traditionnels. transfair n’approuve absolument pas la manière dont la Poste gère ce démantèlement ! Bien que nous soyons un partenaire social reconnu de la Poste Suisse et que des milliers de nos membres y travaillent, nous n’avons eu connaissance de ce projet de fermeture que ce matin. Du point de vue du partenariat social, c’est une catastrophe, cela ne doit pas se passer comme ça dans un partenariat social respectueux !

Qu’en est-il de la responsabilité sociale ?
Mais la manière dont la Poste traite ses collaborateurs est bien plus importante. Dans son communiqué de presse de ce jour, la Poste dit qu’elle va éviter les licenciements. Cela a l’air bien. Mais la réalité est toute autre. transfair accompagne régulièrement des salariés déboutés lors de la fermeture d’un office de poste. Des retraites anticipées involontaires, par exemple, entraînent nos membres dans des difficultés financières.
 
transfair exige …
 
… un maintien des emplois au sein de la Poste.
… une rémunération inchangée pour les salariés qui changent de place en interne.
… un plan social distinct.
 
Peut-on encore stopper le démantèlement ?
La réduction prévue du réseau d’offices de poste respecte le cadre légal. Après tout, la loi ne précise pas le nombre nécessaire d’offices de poste traditionnels, mais fixe seulement des critères auxquels la Poste doit se conformer pour l’accès à ces offices. A cela s’ajoute le fait que l’activité des offices de poste est réellement largement déficitaire. De ce fait, un démantèlement ne pourra pas être évité, à long terme. Néanmoins, transfair ne comprend pas pourquoi des centaines d’offices de poste doivent fermer en l’espace de seulement trois ans. Nous allons dans tous les cas négocier le nombre et le rythme avec la Poste.
 
Profiter de la numérisation
La Poste pourrait aussi profiter de la numérisation progressive pour renforcer les offices de poste et garantir des emplois. transfair pense en particulier aux services existants et aux futurs services innovants que la Poste pourrait proposer au guichet et ainsi diffuser parmi la population.