Fiasco SPS : transfair demande des conséquences personnelles

Fiasco SPS : transfair demande des conséquences personnelles © pathdoc/fotolia
01.02.2019

Après l’affaire CarPostal en 2018, voici l’affaire Swiss Post Solutions (SPS). La Poste Suisse ne semble pas avoir tiré d’enseignements du fiasco CarPostal. Avec le scandale du Vietnam, voici la prochaine mauvaise nouvelle pour le personnel de SPS. transfair demande des actes plutôt que des paroles.

Les collaborateurs de SPS sont en colère. Pour le personnel, le voyage des cadres au Vietnam fait l’effet d’une gifle. Pendant que les cadres s’amusent, les collaborateurs travaillent sous une pression excessive du rendement, pour un salaire bas, ce qui a pour conséquence des absences de longue durée pour cause de maladie et une fluctuation importante. Les salaires n’ont guère évolué ces dernières années. A cela s’oppose le comportement irrespectueux des cadres et de la direction de SPS.
 
transfair est indigné et désapprouve le comportement insensible du management. transfair a d’ores et déjà cherché le dialogue avec des décideurs importants et exprimé la colère des salariés. Le syndicat et les salariés de SPS attendent rapidement des conséquences personnelles. D’autant plus si on considère que transfair a à plusieurs reprises critiqué le pitoyable partenariat social au cours des dernières années ; sans que rien ne bouge et sans aucune amélioration.
 
transfair demande des actes plutôt que des paroles
transfair demande au conseil d’administration et à la direction du groupe d’agir, enfin ! Pour les négociations salariales, le syndicat ne veut pas des miettes, mais un signal clair sous la forme de mesures salariales méritées et durables.
Domaines
La Poste Suisse, Swiss Post Solutions