Echec des négociations pour une nouvelle CCT CarPostal 2021

Echec des négociations pour une nouvelle CCT CarPostal 2021 © Day Of Victory Stu/AdobeStock
22.07.2020

Cela fait environ un an que transfair, CarPostal et syndicom ont démarré les négociations pour une nouvelle CCT CarPostal. Des revendications exagérées d’une partie aux négociations ayant fait déborder le vase, CarPostal a rompu les négociations et nous nous retrouvons dans une fâcheuse situation. C’est décevant, notamment parce qu’un résultat positif était prévisible, du point de vue de transfair. transfair est toujours disposé à négocier et s’engage de manière constructive et coopérative pour une solution durable en faveur du personnel de CarPostal.

Il y a plus d’une année, transfair, CarPostal et syndicom ont commencé à négocier la nouvelle convention relative à la Loi sur la durée du travail (LDT), puis la nouvelle CCT.
 
transfair s’est bien préparé et avait comme objectif de rendre l’actuelle CCT plus attrayante et plus moderne. Les indemnités pour les exceptions selon la convention relative à la LDT devaient notamment être réglées dans la CCT.

Impossibilité de trouver l’équilibre entre donner et recevoir

transfair sait que pour aboutir à un bon résultat solide et accepté par toutes les parties, il faut que chacun soit prêt à donner et à recevoir, sans s’obstiner dans des revendications irréalistes. Un des partenaires à la négociation a refusé d’adopter ce credo et n’a pas cessé de revendiquer. Ce comportement est incompréhensible pour transfair.
 
Après avoir lancé plusieurs appels (ignorés) à la délégation de négociation responsable de l’échec, CarPostal a décidé de tout arrêter et annoncé la rupture des négociations le 3 juillet 2020. Même un entretien au sommet n’a pas permis d’apaiser la situation.

transfair poursuit des objectifs clairs

Au cours de l’année de négociation écoulée, transfair a tout donné et tenté de faire peser toute sa créativité et son sens du compromis dans la balance, afin d’aboutir à une situation gagnant-gagnant pour les salariés et l’employeur. Pour transfair, son comité d’entreprise et ses membres, la situation actuelle suscite frustration et colère, notamment parce qu’avec cet échec, tous les acquis positifs sont perdus.
 
Mais transfair n’entend pas se laisser faire et tient à obtenir de bonnes conditions de travail pour ses membres et pour le personnel de CarPostal. Dans un premier temps, transfair s’engage pour que les collaborateurs puissent continuer à bénéficier de bonnes conditions de travail stables. C’est pourquoi transfair demande comme objectif minimal, et au sens d’une solution transitoire, que la CCT actuelle soit reconduite et qu’un maximum d’acquis de la CCT faîtière y soient intégrés.
 
Dans un deuxième temps, transfair demande de nouvelles négociations CCT qui doivent avoir lieu dans des conditions cadre optimales. transfair continue à représenter les salariés avec des revendications judicieuses et réalistes et se préparera en conséquence.

Les prochaines étapes

Un nouvel entretien au sommet entre les partenaires sociaux est prévu le 18 août 2020. La marche à suivre sera alors fixée de manière définitive. Les scénarios suivants sont possibles :
  • Prolongation de l’ancienne CCT CarPostal inchangée
  • Prolongation de l’ancienne CCT CarPostal avec intégration des acquis de la nouvelle CCT faîtière 2021
  • Règlement du personnel en lieu et place d’une CCT 
transfair sait que cette situation incertaine est source de craintes, d’inquiétudes et d’incompréhension. Le syndicat respecte la paix du travail et met l’accent sur des débats constructifs. transfair promet à ses membres qu’il préparera une nouvelle fois soigneusement le prochain entretien au sommet, qu’il évaluera toutes les possibilités de manière judicieuse et qu’il s’engagera de manière indépendante.courageuse.fiable. pour le bien de l’ensemble des salariés de CarPostal.
Domaines
CarPostal SA