De mal en pis ?

De mal en pis ? © Die Schweizerische Post
01.09.2016

La Poste Suisse a annoncé hier qu’elle renonçait au projet pilote « Réorientation des opérations de guichet » que transfair avait suivi de près et d’un œil critique dans le cadre du projet global « Développement réseau postal et vente ». Il n’y a toutefois pas lieu de jubiler, car on peut facilement tomber de Charybde en Scylla.

transfair est soulagé que Réseau postal et vente abandonne la séparation rigoureuse des opérations de vente et de conseil, tant redoutée par nos membres. Nous sommes convaincus que nos réflexions syndicales ont contribué à cette décision de la Poste. Nous adressons nos sincères remerciements à nos membres ayant activement participé à ce projet et défendu les intérêts de leurs collègues de travail.

Licenciements collectifs en vue ?
Mais attention : la situation de Réseau postal et vente reste tendue ! Force est de constater que les offices de poste enregistrent chaque année un déficit de 100 millions de francs. Dès lors, transfair craint que le réseau d’offices de poste soit désormais utilisé pour la réduction des coûts. Nous supposons que la Poste va accélérer de manière forcée la fermeture d’offices de poste pour réduire le déficit. Cela veut dire que des centaines d’offices de poste gérés par la Poste elle-même pourraient disparaître au cours des prochaines années et que leur nombre pourrait être abaissé au minimum légal, partout où cela est possible. Pour le personnel, cela irait de pair avec de douloureux licenciements collectifs.

Les revendications de transfair
Par conséquent, nous demandons d’ores et déjà à la Poste de marquer une pause et d’entamer des négociations avec les partenaires sociaux. Il faut notamment clarifier ce qu’il en est du projet partiel « Heures d’ouverture », par exemple. Ou ce qu’il adviendra des sites pilotes déjà adaptés et quelles sont les options valables dans le cadre des autres projets partiels. Si le scénario redouté, soit la réduction du réseau d’offices de poste gérés par la Poste elle-même, devait se réaliser, nous exigeons que la priorité soit accordée aux points suivants :
  • conservation des acquis
  • déploiement d’un plan social séparé
  • maintien d’un emploi au sein de la Poste
Domaines
Réseau postal et vente