Congrès de branche 2020

Congrès de branche 2020
27.10.2020

Le 20 octobre 2020, soit près de six mois plus tard que prévu, la branche Poste/Logistique s’est réunie pour son congrès annuel. Outre des ratifications et revendications salariales pour 2021, la réorganisation des structures internes ainsi que la prise de congé en bonne et due forme du président de branche Werner Rüegg étaient au centre du congrès.

Le 20 octobre 2020, le président de branche Werner Rüegg a ouvert son dernier congrès de branche. Ni le coronavirus ni l’obligation de porter le masque n’ont réussi à entamer la bonne ambiance qui régnait parmi les participants. Le congrès a débuté par un thème central, le coronavirus. Le responsable de branche René Fürst a rappelé que transfair s’est montré très actif ces derniers temps. La période du semi-confinement en particulier fut intense : le contact avec les responsables de la Poste était alors établi deux fois par jour. Tout en gardant en tête l’objectif principal, la protection des collaborateurs et de leur santé. Les retours positifs de l’assemblée sont la preuve que transfair est un partenaire essentiel et fiable dans des temps incertains.

Poste de demain – nouvelle structure de branche

La réorientation dans le cadre de la Poste de demain a d’importantes répercussions sur le personnel. Les unités PostLogistics et PostMail seront réunies dans l’unité Operations, et RéseauPostal devient une organisation indépendante. Ces changements induisent aussi une réorganisation interne de transfair. Les participants au congrès adoptent à l’unanimité les nouvelles structures. Les personnes présentes abordent les chances et les risques de la stratégie Poste de demain. transfair est notamment sensible aux préoccupations de ses membres.

Revendications salariales 2021

Les participants définissent ensemble les revendications salariales pour l’année 2021. Considérant notamment le renchérissement négatif prévu, il convient d’examiner dans le détail toutes les revendications. Les membres de la branche mettent dans la balance par exemple l’augmentation des primes d’assurance-maladie, la reconnaissance méritée et un signe d’estime dans le cadre de la crise du coronavirus.

Négociations CCT CarPostal

L’état actuel est inchangé. Les négociations ont été interrompues, chaque partie n’entrant pas en matière sur les revendications des autres. On est donc actuellement dans l’impasse. transfair a d’ores et déjà expliqué la situation de départ. transfair demande la démarche suivante :
  1. L’actuelle CCT doit être reconduite d’une année et complétée par certains acquis issus de la nouvelle CCT faîtière.
  2. De nouvelles négociations, sans contraintes de délai, doivent avoir lieu en 2021.
La suite devrait être connue à la mi-novembre. D’ici là, transfair poursuit ses efforts et met tout en œuvre pour que le personnel puisse bénéficier d’une bonne solution.

Info sur le nouveau système de cotisations

La nouvelle CCT Poste va de pair avec de nouvelles contributions aux frais d’exécution. Les salariés non-syndiqués qui, jusqu’ici, ont pu bénéficier des différents acquis à petit prix, paieront plus. Parce que la loi impose une différence notable entre la contribution aux frais d’exécution et la cotisation de membre, transfair doit adapter son système de cotisations. Le montant des cotisations se basera dorénavant sur le salaire brut – comme la contribution aux frais d’exécution. Dans une autodéclaration, tous les membres sont priés de saisir leurs informations. Ces données seront traitées de manière confidentielle.

Elections au comité de branche

C’est avec un chaleureux merci que transfair prend congé de Thomas Hürbin, Herbert Solenthaler et Astrid Krummenacher. Joachim Hermann est élu comme co-président par intérim. Une deuxième personne est recherchée pour la co-présidence pour le congrès de branche 2021. Les membres intéressés sont priés de s’adresser à René Fürst.
 
Le congrès se termine sur un moment d’émotion : le départ du président de branche Werner Rüegg. Pendant de nombreuses années, il a réalisé un travail précieux et défendu les intérêts des membres avec passion. Grâce à sa nature calme et réfléchie, il a su poser les jalons d’une collaboration constructive avec les autres partenaires sociaux. C’est avec des applaudissements nourris et chaleureux que les participants au congrès ont pris congé de leur « Werni de la Poste ».