WPV – Une chance qui attise les craintes

WPV – Une chance qui attise les craintes Markus Kessler ©transfair
10.12.2015

La séance d’information organisée par transfair le 13 novembre, relative au projet WPV (Développement Réseau postal et vente) fut un succès : une cinquantaine de membres ont discuté avec engagement sur les avantages et les inconvénients de WPV.

Beat Studer, responsable du projet WPV, et Markus Kessler, chef du personnel PV, ont présenté les projets et répondu aux questions. Le débat qui a suivi l’a montré : les salariés reconnaissent certes les chances de WPV, soutiennent les améliorations pour les clients, mais l’incertitude quant à des facteurs encore ouverts attise les craintes.
 
Séparation conseil/vente
Le projet partiel « séparation conseil/vente » et ses possibles conséquences ont soulevé de vifs débats. Ce n’est guère étonnant.

La séparation a des avantages : les salariés qui n’ont pas une grande affinité pour la vente pourraient éviter la pression de vente et se concentrer sur les opérations postales classiques. Cela pourrait également avoir des avantages pour la clientèle : temps d’attente plus courts et conseils encore plus compétents. Le doute semble néanmoins prévaloir parmi les collaborateurs. Outre les conséquences encore inconnues sur le salaire, les défis relatifs la cohésion au sein de l’équipe, le destin de petits offices de poste sans conseil, le côté monotone du profil vente et la pression du profil conseil donnent lieu à d’intenses discussions.
 
Pour faire bouger les choses, il faut s’impliquer
Afin que les intérêts de nos membres soient reconnus, il est important que les membres participent activement aux débats. Car une chose est sûre : pour faire bouger les choses, il faut s’impliquer ! Nous recevons volontiers vos contributions, afin de les partager au sein de notre groupe d’accompagnement WPV. Adressez-vous à notre secrétaire régionale Greta Gysin. Pour un entretien sur l’affectation à un profil, vous pouvez faire appel à nos personnes de confiance sur site ou à nos secrétariats régionaux.
 
Quelle est la suite ?
Au printemps prochain, transfair va organiser une nouvelle manifestation. Toutes les évaluations pertinentes du projet pilote WPV, c’est-à-dire également les points salaires et pression de vente, devraient être sur la table d’ici là.