BLS cherche le « Best Way »

BLS cherche le « Best Way » © BLS
07.11.2018

BLS a lancé une fusée de stratégies : dans le cadre du programme « Ariane », BLS poursuit une nouvelle stratégie au cours des prochaines années. Orientation client, efficacité+fitness, conception du marché et capacité à coopérer sont au centre de ce programme. transfair place clairement les intérêts du personnel au centre de ses actions.

Réalisation par étapes
Dans une première étape, BLS a présenté aujourd’hui son projet « Best Way ». Jusqu’en 2020, il s’agit dans une première phase de sécuriser les activités existantes et de maintenir les concessions. Les domaines Mobilité des personnes, Infrastructure (BLS Netz AG) ainsi que les fonctions transversales Ressources humaines, Finances et Informatique notamment seront une nouvelle fois analysés sous l’angle de l’efficacité et des économies.
 
D’ici février 2019, BLS veut déduire des mesures concrètes et ainsi définir comment et où améliorer l’efficacité et faire des économies durables de l’ordre de 50 à 60 millions de francs jusqu’à l’horizon 2023. Un montant dont devraient notamment bénéficier les clients. Cette première étape est nécessaire pour que BLS puisse participer de plus en plus activement à la conception du marché de la mobilité et finalement poursuivre sa croissance (p.ex. transports longue distance).
 
Réduction des effectifs à cause de la pression concurrentielle ?
transfair salue le fait que BLS veuille renforcer son orientation client dans tous les domaines d’activité. Mais « Best Way » entraîne une réduction considérable des effectifs, avec la suppression de quelque 200 emplois à temps plein ces prochaines années, phase qui n’est pas encore clairement définie. Vraisemblablement, la digitalisation et l’automatisation de processus opérationnels toucheront avant tout le personnel administratif.

Selon transfair, la réduction des effectifs communiquée aujourd’hui s’inscrit dans le contexte du « nouveau » paysage concurrentiel : vis-à-vis de la concurrence et de ses clients, BLS veut afficher une meilleure posture financière. Cela sera toutefois difficile à expliquer et à défendre face au personnel concerné par la suppression de postes.
 
transfair place les collaborateurs de BLS au centre de ses préoccupations et remet en question cette orientation. Bruno Zeller tient des propos très clairs par rapport au projet de BLS : « Une nouvelle situation de concurrence n’a pas à être assumée par le personnel. » Selon la CCT, BLS s’engage pour le maintien de l’emploi des collaborateurs touchés par des rationalisations, modifications structurelles et mesures organisationnelles. transfair jugera BLS sur ce point.
Domaines
BLS