En route vers un avenir numérique, avec un vice-président nouvellement élu

En route vers un avenir numérique, avec un vice-président nouvellement élu Stefan Müller-Altermatt, Thomas Ammann et Tanja Brülisauer © transfair
19.05.2017

Lors de son Assemblée des délégués du 19 mai 2017 à Brunnen, transfair a élu à l’unanimité le conseiller national PDC, Thomas Ammann, comme vice-président. En outre, les votants ont adopté des résolutions portant sur les thèmes de la numérisation et de la prévoyance professionnelle.

Dans un exposé captivant, Thomas Ammann, 53 ans, a d’abord donné un aperçu de certains thèmes qui sont actuellement en discussion dans la Commission des transports et des télécommunications et qui revêtent une grande importance pour transfair ainsi que pour le service public. Ensuite, les délégués l’ont élu en tant que nouveau vice-président de transfair, à l’unanimité. En réponse à la question pourquoi il souhaite s’engager précisément pour transfair et pour ses membres, le Saint-Gallois a déclaré : « Je me mets à disposition comme vice-président parce que je veux œuvrer en faveur d’un syndicat fort dans toutes les régions du pays, pour des salariés engagés. En ma qualité de conseiller national et membre de la Commission des transports et des télécommunications, je me mobilise au niveau politique pour un service public fort, performant et de qualité, dans toutes les régions de la Suisse. »

L‘apprentissage tout au long de sa vie : la clé du succès numérique
La numérisation modifie le monde du travail de manière fondamentale. transfair veut accompagner de près cet important pas vers l’avenir et met l’accent sur la protection et le développement des droits des salariés, dans ses résolutions des branches Communication et Transports publics. transfair demande aussi aux entreprises de faire preuve d’engagement. Afin que les salariés puissent rester aptes à l’emploi et qualifiés, ils doivent bénéficier de possibilités appropriées en matière de formation continue. Car l’apprentissage tout au long de la vie, c’est la clé du succès dans un avenir plus numérique, autant pour le personnel que pour les employeurs.
A l’occasion de son Assemblée des délégués, transfair s’est également consacré à la problématique des caisses de pension : des mesures d’atténuation s’imposent pour éviter la baisse des futures rentes. Il est urgent d’agir, notamment chez PUBLICA, la caisse de prévoyance de l’administration fédérale. C’est pourquoi la branche Administration publique demande dans sa résolution que la stabilisation de la caisse de pension ne soit pas seulement supportée par PUBLICA et par le personnel. En effet, l’employeur doit aussi assumer sa responsabilité et apporter une contribution notable.