Défis 2018

Défis 2018 © zhukovvvlad/fotolia
09.03.2018

transfair s’engage pour les salariés du service public ! Outre la digitalisation qui touche toutes les branches du syndicat, d’autres enjeux importants attendent transfair en 2018. transfair relève les défis de manière proactive et s’engage en première ligne pour ses membres.

Poste/Logistique

Préparation des négociations CCT 2019
Certes, l’actuelle CCT est encore valable jusqu’en 2020. Mais transfair prépare d’ores et déjà les futures négociations qui débuteront vraisemblablement en 2019. Nous menons une discussion de fond pour définir l’orientation et déterminons les besoins de l’employeur et des employés. Le Congrès de branche se prononcera sur les paramètres stratégiques à poursuivre par transfair. Le maintien des bonnes conditions de travail est la première priorité du syndicat.
 
Accompagner de près les projets (de réorganisation)
Outre l’annonce du développement du réseau postal, l’année 2017 réservait d’autres mauvaises nouvelles. En 2018, les restructurations continuent : PostLogistics et PostFinance par exemple doivent d’une part s’adapter aux besoins changeants de leurs clients et d’autre part baisser leurs coûts pour pouvoir défendre leur forte position sur le marché. transfair peut tout à fait comprendre que la Poste se trouve dans un processus de transformation. Le syndicat va néanmoins surveiller ce processus d’adaptation de près et veiller à ce qu’il ne se réalise pas au détriment des salariés. transfair est là pour ses membres, accompagne et conseille les personnes concernées en tout temps et avec compétence.
 
Entretenir et développer les partenariats sociaux
Le partenariat social avec la Poste et avec les autres entreprises fonctionne bien et est empreint d’un respect mutuel. transfair veut développer la bonne base existante et améliorer les relations dans les domaines dans lesquels les liens du partenariat social s’avèrent plus difficiles. transfair est conscient de son rôle de représentation des salariés et va continuer à s’engager avec détermination pour les besoins du personnel, aussi au niveau politique. Cependant, transfair tient à respecter les besoins mutuels et à faire preuve de compréhension. Par cette approche orientée vers les solutions, transfair s’engage de manière ciblée pour ses membres. Avec succès.
 

Administration publique

Augmentation de l’âge de la retraite des catégories de personnel particulières
En 2017, le Conseil fédéral a fait savoir qu’il visait un âge de la retraite à 65 ans pour les catégories de personnel particulières. Les offices fédéraux sont désormais chargés d’élaborer, avec les partenaires sociaux, des propositions pour des scénarios possibles et d’en définir les conséquences, les coûts et d’éventuelles réglementations transitoires, d’ici à mi-2018. Le Conseil fédéral y reviendra ensuite, avant de prendre une décision. transfair est impliqué dans cet important processus d’élaboration et s’engage avec détermination en faveur des besoins de ses membres et du personnel de la Confédération. Il est essentiel de trouver des solutions équitables pour tous.
 
PUBLICA – la stabilisation continue
En décembre, après le refus du parlement de procéder à des versements uniques en faveur de PUBLICA, il a fallu élaborer des alternatives en vue de l’atténuation des conséquences. Au sein de la commission de la caisse, transfair a collaboré à la recherche de solutions. Le Conseil fédéral a suivi le plan de la commission de la caisse et a décidé à la mi-janvier 2018 d’augmenter les cotisations épargne de l’employeur pour la caisse de prévoyance de la Confédération. Il est toutefois regrettable que l’augmentation des cotisations épargne impacte partiellement les mesures salariales 2019. Suite à la décision du parlement, les contributions de compensation doivent déjà être financées entièrement par les réserves de la caisse de pension – et donc par les assurés eux-mêmes. transfair va insister pour que des mesures salariales générales restent possibles en 2018 et va présenter ses revendications lors des négociations salariales avec le conseiller fédéral Ueli Maurer. Pour finir, il faudra faire passer ce paquet au parlement en décembre 2018.
 
Finalisation du système salarial DFAE
L’actuel système salarial de carrière du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) – évolution salariale indépendante de la fonction ou du lieu de travail – doit être remplacé par un système salarial fonctionnel. A l’avenir, le salaire sera déterminé par la fonction exercée. transfair est impliqué dans le développement de ce système depuis le début et a accordé une attention particulière aux conditions équitables et équilibrées. Le Conseil fédéral prendra la décision finale au printemps 2018 ; le nouveau système salarial entrera en vigueur le 1er janvier 2019. transfair continue à accompagner le processus et s’engage pour une mise en œuvre équitable et harmonieuse.
 

Communication

Swisscom : la réorganisation continue
Dans le contexte de la digitalisation, Swisscom veut garder sa position de leader du marché. L’entreprise doit donc rester agile et continuer à réfléchir à une réorganisation. Dans le cadre de processus participatifs, Swisscom exprime ses besoins de changement évalués sur la base des conditions du marché. transfair est impliqué depuis le début, accompagne les procédures de réorganisation et hiérarchise une mise en œuvre socialement acceptable. Le syndicat va également suivre de près l’entrée en vigueur de la nouvelle CCT au 1er juillet 2018. Par ailleurs, transfair reste mobilisé pour la révision de la loi sur les télécommunications – dont les changements pourraient avoir un impact sur le personnel de Swisscom – et observe de près le processus politique.
 
Renouvellement de la CCT Cablex
L’actuelle CCT doit être renouvelée. L’entreprise Cablex doit relever d’importants défis relatifs à la pression sur les prix dans un marché libre et à la forte concurrence étrangère. Les responsables sont confiants de réussir dans cette mission, car Cablex est une entreprise dynamique dotée d’un grand potentiel de développement. transfair est d’avis que l’actuelle CCT constitue une bonne base. Néanmoins, le syndicat s’engage pour des améliorations significatives des actuelles conditions de travail.
 
Elections comPlan
Les réélections du conseil de fondation de la caisse de pension « comPlan » auront lieu à l’automne 2018. C’est un organe particulièrement important, car le conseil de fondation définit l’orientation stratégique de la caisse de pension et prend des décisions majeures qui concernent l’avenir de tous les assurés. transfair s’est donné pour objectif de remporter un quatrième siège et veut y arriver avec des candidates et des candidats compétents, dignes de confiance et engagés.
 

Transports publics

Développer les CCT CFF / CFF Cargo
Les actuelles CCT peuvent être résiliées pour la première fois pour fin 2018, après quatre ans. Compte tenu de la forte pression concurrentielle, les CFF se voient obligés d’épurer les CCT et de réduire les coûts. Selon transfair, les CCT doivent évoluer, malgré leur très bon niveau actuel. Les premières rondes de négociation ont d’ores et déjà eu lieu entre partenaires sociaux. Dans un sondage prévisionnel, mené en été 2017 auprès des membres CFF, transfair a d’ores et déjà évalué les besoins de développement. Le syndicat veut notamment s’engager pour une meilleure évolution des salaires, pour de plus grandes possibilités de travail à temps partiel ou une délimitation plus claire entre travail et temps libre.
 
Le trafic de marchandises en mutation
CFF Cargo doit s’adapter aux besoins de ses clients et devenir plus efficace. Un véritable assainissement doit permettre à l’entreprise de revenir au plus vite dans la zone bénéficiaire afin qu’elle devienne plus attractive pour de futurs partenaires. Parallèlement, CFF Cargo recherche des partenaires qui pourraient acquérir une participation minoritaire dans l’entreprise. Pour l’ensemble du personnel, cette situation implique une nouvelle fois une importante suppression de postes. transfair s’engage pour que les changements à venir soient réalisés de manière socialement acceptable et équitable. Le syndicat va agir sur tous les fronts pour défendre ses membres et le personnel concerné.
 
Trafic grandes lignes sur rail et route
Le domaine du trafic grandes lignes se trouve confronté à des décisions importantes : d’une part, l’Office fédéral des transports (OFT) doit décider de l’octroi d’une concession pour un service d’autocars grandes lignes à Domo Reisen. Côté rail, l’OFT n’a pas encore tranché non plus : autant les CFF que BLS courtisent des concessions de trafic longue distance. transfair s’engage pour que ce contexte de la concurrence accrue n’ait pas d’effets négatifs sur le personnel. Le syndicat continue à suivre de près les évolutions sur le rail et la route et combat résolument toute attaque contre les conditions de travail en vigueur.