Réduire la durée du travail ?

Réduire la durée du travail ?
16.02.2021

Les temps changent, le temps file, le temps passe, nous n’avons plus la maîtrise du temps. Voici quelques-unes des citations courantes qui relèvent de notre rapport au temps. Ces réflexions ne sont pas nouvelles. Nous commençons simplement à nous apercevoir que notre perception a fortement évolué sur le temps de travail et l’équilibre entre vie professionnelle et vie de famille.

Ces questionnements sont bien entendu aussi liés à la digitalisation. Cette évolution a été clairement démontrée lors du sondage de transfair sur le développement des CCT Swisscom et cablex. En effet, le thème de la durée du travail était mentionné en 2e priorité après celui du salaire. Le débat sur le passage de la semaine de 5 jours à la semaine de 4 jours en fait partie.

Un sujet complexe

La durée du travail englobe les sujets de la flexibilisation et de la réduction du travail. Il est important d’analyser avec attention les conséquences des changements envisageables dans ces domaines. En effet, les restructurations incessantes, avec comme corollaire la réduction de l’effectif du personnel, induisent une augmentation marquée de la charge de travail. De nombreuses questions se posent à ce sujet :
  • Procéder à plus de flexibilité dans l’organisation du travail ne risque-t-il pas d’amplifier le problème de la charge de travail ? 
  • Quels seront les effets d’une réduction de la semaine de travail à 4 jours ?
  • Quels sont les avantages et les inconvénients du passage de la semaine de 5 jours à la semaine de 4 jours ? 
Pour transfair, il est important, avant de formuler des revendications sur ce sujet, d’écouter les collaboratrices et les collaborateurs et de définir les priorités. Il serait navrant d’obtenir le résultat inverse à celui visé ; c’est-à-dire une meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle.

Premières réponses

La majorité des sondés est favorable à cette réduction et y voit certains avantages, notamment l’augmentation de la productivité ainsi qu’un meilleur équilibre entre la vie de famille et la vie professionnelle. La possible création d’emplois, la réduction du stress sont également mentionnés. L’entreprise améliorerait aussi son attractivité en tant qu’employeur. Certains risques causés par la réduction de la durée du travail sont toutefois évoqués. Nous pouvons relever l’accroissement très probable de la charge de travail, l’augmentation du stress et de la pression ainsi qu’une baisse de salaire.   
 
Le sujet est complexe. Il reviendra sur la table lors des prochaines négociations des CCT et transfair aura son mot à dire.
Domaines
cablex, Swisscom