Conseil pour la retraite anticipée : Témoignage de Sylvia Frigeni

Conseil pour la retraite anticipée : Témoignage de Sylvia Frigeni
08.10.2021

En juin 2021, transfair a lancé une nouvelle offre. Le syndicat propose à ses membres ainsi qu’aux salariés de Swisscom, cablex et localsearch des conseils gratuits en matière de retraite anticipée. Dans un entretien, Sylvia Frigeni, secrétaire régionale de la région Ouest et experte en consultation, nous parle de ses expériences.

Sylvia, tu es secrétaire régionale de la Région Ouest. Certains te connaissent déjà, d’autres pas encore. Peux-tu te présenter brièvement ?
Vous connaissez déjà mon nom. Je travaille chez transfair depuis le 1er mai 2014. Auparavant, j’ai travaillé pendant 26 ans chez Swisscom. En tant que secrétaire régionale, je suis notamment chargée du suivi des membres, je suis là pour eux dans des cas particuliers et je leur donne également des conseils en matière de retraite anticipée.
Je m’intéresse depuis un certain temps à la prévoyance vieillesse et j’ai suivi un cours ARC sur ce sujet. Je me suis aussi beaucoup intéressée à Complan. C’est ainsi que j’ai acquis les connaissances pour les consultations.
 
Depuis que transfair a lancé l’offre de consultation en juin 2021, plus d’une centaine de personnes de toute la Suisse ont manifesté leur intérêt. La demande est forte. Quelles sont tes expériences ?
J’ai déjà effectué 17 entretiens et une dizaine d’autres sont planifiés. Les entretiens sont très intéressants. J’apprécie les échanges personnels et j’apprends chaque fois quelque chose de nouveau. Ce savoir va également me servir pour ma propre retraite.
 
Quel est le déroulement typique d’un tel entretien ?
J’explique le certificat de prévoyance qui n’est pas toujours clair pour tout le monde, notamment les différents chiffres des rentes mensuels, la rente transitoire et si les personnes ont encore des enfants à charge jusqu’à leurs 64 ans respectivement 65 ans, la somme annuelle qui leur est attribuée.
La tournure que prend l’entretien dépend aussi des questions que l’on me pose. La planification de la retraite implique beaucoup de thèmes interdépendants et des décisions dont les conséquences auront un impact sur le long terme, notamment le choix entre perception de la rente ou le retrait du capital accumulé dans la caisse de retraite.
 
Comment perçois-tu tes interlocutrices et interlocuteurs ? Quelle est leur motivation ?
Le départ à la retraite suscite des sentiments mitigés chez de nombreuses personnes. Ces entretiens leur permettent d’y voir un peu plus clair. Certains l’attendent avec impatience, d’autres au contraire ne sont pas pressés d’entrer dans cette troisième phase de leur vie. Dans les entreprises, il y a de plus en plus de pression pour atteindre les objectifs. Les motifs de départ le plus souvent invoqués sont le fait d’avoir atteint les conditions requises pour l’obtention de la retraite ainsi que le souhait de pouvoir en profiter le plus longtemps possible. L’ambiance est très « ’zen » et décontractée, les personnes sont motivées à l’idée de pouvoir prendre une retraite anticipée, être apte à assumer financièrement et ainsi profiter de leur temps libre.
Quels ont été les retours des membres ou des personnes que tu as conseillés ?
Les retours ont été extrêmement positifs. Je suis heureuse d’avoir pu les aider à mettre de l’ordre dans leurs idées et aborder la question de la retraite (anticipée) de manière plus positive ou plus structurée.
 
Y a-t-il une chose que tu tiens à dire mais que personne ne demande jamais ?
Il n’est jamais trop tôt pour commencer à planifier sa retraite. Plus on commence à réfléchir tôt à l’organisation de sa vie après la retraite, plus on pourra aborder cette étape avec sérénité.

Conseils sur la retraite anticipée

transfair informe gratuitement ses membres et les salariés de Swisscom, cablex et localsearch sur les questions relatives à la retraite anticipée. Attention : cette offre rencontre un franc succès, il peut y avoir un délai d’attente.