Assemblée de branche 2021 - Quel avenir professionnel ?

Assemblée de branche 2021 - Quel avenir professionnel ? © Gaby Möhl | transfair
18.11.2021

L’assemblée de branche était placée sous le signe de l’avenir. Les membres ont notamment formulé des points d’amélioration pour les prochaines négociations CCT, assisté à une discussion sur l’intelligence artificielle et adopté une résolution sur les thèmes du « skill change » et de la délocalisation chez Swisscom.

Revendications pour les prochaines négociations

Les négociations CCT avec Swisscom commencent début 2022. En 2019, transfair a réalisé une vaste enquête auprès du personnel qui a permis de définir des champs d’action. L’assemblée de branche a finalisé les revendications et donné un mandat concret à la délégation de négociation : améliorer les conditions actuelles en mettant l’accent sur le temps de travail ou encore sur une meilleure conciliation entre travail et famille.
 
L’objectif de transfair pour les négociations salariales est également clair : le personnel de Swisscom, cablex et localsearch a besoin d’une marque de reconnaissance financière.

Élections importantes

À l’unanimité, les participants à l’assemblée ont élu Marcel Probst au comité de branche. Marcel est membre de transfair depuis près de 10 ans. Merci pour ton engagement !
 
D’autres élections auront lieu en 2022 et 2023 : l’année prochaine, la caisse de pension comPlan cherchera cinq personnes pour représenter le personnel et guider l’avenir au sein du conseil de fondation. En 2023, Swisscom élira de nouveaux représentants et représentantes du personnel. Il s’agit de partenaires de confiance pour le personnel qui recueillent les préoccupations et les critiques des salariés et défendent celles-ci face au management. Les personnes intéressées peuvent s’adresser à robert.metrailler@transfair.ch.

L’intelligence artificielle progresse

Les professeurs Laurent Sciboz et René Schumann ont offert aux participants une parenthèse enrichissante : tous deux à l’aise dans le monde professionnel numérisé, ils ont discuté de l’utilisation possible de l’intelligence artificielle dans la profession et de la manière dont elle va changer notre façon de travailler.

Contrer les velléités de délocalisation de Swisscom

Swisscom – une entreprise suisse, rappelons-le – ferme de plus en plus de sites ou délocalise des emplois à l’étranger. transfair en a assez et demande à Swisscom de mettre immédiatement fin à cette approche qui ne repose sur aucune stratégie, avec la résolution « Délocalisations à l’étranger : transfair exige une prise de position claire du Conseil fédéral ». transfair exerce également une pression politique et, avec sa coprésidente et conseillère nationale Greta Gysin, demande au Conseil fédéral de prendre position sur la stratégie de délocalisation de Swisscom.

transfair talk sous le signe de la pénurie de main-d’œuvre

Le 26 janvier 2022, transfair met en lumière divers aspects de la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur ICT. transfair s’entretient avec des intervenants compétents sur de possibles solutions, la relève, le rôle du partenariat social et celle du domaine des ICT à l’avenir.

> cliquez ici pour plus de détails et pour l'inscription