Développement du temps partiel pour le personnel 58+

Développement du temps partiel pour le personnel 58+ ©contrastwerkstatt / AdobeStock
13.02.2020

Comme chaque année, un nombre conséquent de collaboratrices et de collaborateurs sont concerné-e-s par les projets de restructuration. Afin d’en atténuer les effets, Swisscom a présenté un projet aux partenaires sociaux : Le développement du temps partiel pour le personnel âgé de 58 ans ou plus.

Le projet en bref
Afin d’atténuer les effets des restructurations permanentes, et après consultation de transfair, Swisscom met en place un système pilote permettant un départ de retraite partielle. Sur une base volontaire, et dès l’âge de 58 ans, les collaboratrices et collaborateurs peuvent réduire leur taux d’occupation avec l’obligation de partir à la retraite deux ans après.

Il est tout d’abord important de mentionner que la participation à ce projet (2 variantes sont proposées) se fait sur une base volontaire à quelques exceptions puisque Swisscom dispose d’un droit de veto et que les filiales de Swisscom ne sont pas intégrées au projet.

Cette offre, limitée pour 2020, permet la réduction du taux d’occupation de 20% à 30%, avec un minimum de 20% la 1ère année. Après la 2ème année, les participant-e-s ont l’obligation de partir à la retraite. Des compensations financières au niveau des cotisations de la caisse de pensions et de la rente sont prévues en fonction du modèle choisi.
 
L’idée est intéressante et transfair a donné son accord pour plusieurs raisons :
  • Les collaboratrices et les collaborateurs ont la liberté de participer au projet, bien qu’un droit de veto soit accordé à la ligne.
  • Le taux d’occupation est garanti pour les deux prochaines années.
  • Des compensations financières au niveau des cotisations de la caisse de pensions et de la rente sont prévues en fonction du modèle choisi. 
Exigences de transfair
  1. Les collaboratrices et les collaborateurs doivent pouvoir bénéficier d’un service qui leur permettra d’obtenir toutes les réponses utiles à une prise de décision (garantie d’emploi pour les deux ans, impact sur le salaire, la caisse de pensions, la rente AVS…)
  2. Un « Tool » de simulation doit être mis à disposition afin d’intégrer les données permettant une évaluation chiffrée et précise de la situation personnelle.
  3. Le droit de veto doit être annulé afin de garantir l’égalité des chances.
  4. Ce projet doit être proposé aux filiales de Swisscom
Impact du projet
Le développement du temps partiel permettra-t-il de réduire les effets des restructurations ? Il est trop tôt pour le dire. Cela dépendra essentiellement du nombre de collaboratrices et de collaborateurs qui auront choisi de participer au projet. Un bilan pourra être fait deux ans après sa mise en œuvre.
Domaines
Swisscom