Conférence de presse Swisscom : Pour transfair, la priorité doit rester le personnel

Conférence de presse Swisscom : Pour transfair, la priorité doit rester le personnel © Swisscom
06.02.2020

Swisscom déclare vouloir renforcer la proximité avec la clientèle, créer de l’enthousiasme et rester numéro un sur le marché. Un discours positif qui s’accompagne toutefois d’une volonté clairement exprimée de réduire les coûts. À cette fin, l’entreprise compte sur une simplification des processus de travail, sur la poursuite des réorganisations et des restructurations.

Les défis posés par l’évolution de la branche, par les nouvelles habitudes des consommateurs, ainsi que par les rendements plus faibles dans les nouveaux secteurs peuvent expliquer cette volonté de l’entreprise. Cependant, cette instabilité structurelle permanente, liée à la mise en place d’un système de management agile accentue le sentiment d’insécurité, nuit à l’ambiance de travail et peut s’avérer contre-productif. 
 
Pas d’externalisation
transfair est critique face au déséquilibre causé par la volonté de réduire les coûts d’une part et l’ambition de développer de nouvelles technologies et de nouveaux marchés d’autre part. La solution ne saurait en aucun cas consister à externaliser ou à sous-traiter des secteurs de l’entreprise car cela conduira inévitablement à :
  • Péjorer les conditions d’emploi
  • Diminuer les salaires
  • Baisser le niveau de qualité des services
  • Perdre le contrôle d’un secteur d’activités ou la maîtrise d’une partie d’une chaîne de production
  • Nuire à l’image de l’entreprise et à sa compétitivité
 
Favoriser les retraites partielles
Afin d’atténuer les effets des restructurations permanentes, et après consultation de transfair, Swisscom met en place un système pilote permettant un départ de retraite partielle. Sur une base volontaire, et dès l’âge de 58 ans, les collaboratrices et collaborateurs peuvent réduire leur taux d’occupation avec l’obligation de partir à la retraite deux ans après. transfair salue l’initiative de Swisscom. Mais le responsable de la branche Communication, Robert Métrailler a également un regard critique : « Les collaborateurs et collaboratrices sont la priorité de transfair. Les conséquences concrètes du projet doivent être analysées attentivement ». L’expérience montrera si ce système permettra d’atteindre les objectifs fixés.
Domaines
Swisscom