transfair voit sa revendication satisfaite: des classes de salaire supérieures pour les gardes-frontière!

transfair voit sa revendication satisfaite: des classes de salaire supérieures pour les gardes-frontière! ©Eidgenössische Zollverwaltung
02.07.2014

Les collaborateurs du Corps des gardes-frontière (Cgfr) ont laissé quelques plumes les années passées. Ainsi les gardes-frontière ont-ils dû supporter des pertes draconiennes dans les prestations de préretraite et faire face en partie à une nette augmentation des loyers pour les logements de service. Voici maintenant le temps des bonnes nouvelles pour les gardes-frontière: le Conseil fédéral a décidé la semaine dernière de les placer dans une classe de salaire supérieure. transfair s’était engagé depuis longtemps déjà en ce sens.

Les temps ont été rudes pour les gardes-frontière. Exerçant chaque jour leurs fonctions exigeantes de surveillance à la frontière suisse dans des conditions défavorables et dans un contexte de stress psychique et physique élevé, les gardes-frontière se sont vus également confrontés aux mesures radicales prises par leur employeur. Ils ont dû ainsi subir des pertes douloureuses dans les prestations prévues en cas de préretraite. L’adaptation des bases de calcul des loyers des logements de service conduit par ailleurs en partie à une hausse considérable des montants à acquitter par les gardes-frontière.

 

Il était donc bien clair pour transfair qu’il fallait compenser ces pertes. transfair s’est engagé depuis longtemps déjà en faveur d’une affectation des salaires à une classe supérieure. Par sa décision de mercredi dernier, le Conseil fédéral a tenu compte de cette exigence et adapté le classement des gardes-frontière à celui de la douane civile, corrigeant ainsi un écart salarial devenu encore moins soutenable avec la dégradation de la solution de préretraite.

 

Les gardes-frontière passent ainsi de la classe de salaire 13 à 15. Les classes de salaire des autres fonctions du Cgfr sont également relevées d’une à deux classes. La mise en œuvre est prévue pour le 1er janvier 2015. Cette mesure signifie pour les gardes-frontière une amélioration sensible de leurs conditions de travail et une importante marque d’estime après toutes les mauvaises nouvelles qui les ont assaillis au cours des années passées.

Domaines
Corps des gardes-frontière