transfair s’entretient avec le chef de l’armée

transfair s’entretient avec le chef de l’armée © Schweizer Armee
06.07.2021

L’armée est en constante évolution. A l’occasion de la rencontre des partenaires sociaux, le commandant de corps Thomas Süssli, chef de l’armée (CdA), a présenté les évolutions actuelles à transfair. Les mots-clés sont New Work et Militaire de carrière 4.0. La numérisation n’épargne pas non plus l’armée, c’est pourquoi le commandement (cdmt) Cyber verra le jour dès 2024.

transfair a rencontré le CdA le 15 juin 2021 dans le cadre de la rencontre des partenaires sociaux afin d’aborder les défis actuels du groupe Défense. Le CdA a présenté l’état d’avancement des travaux relatifs au projet « Vision 2030 ». La numérisation et le personnel y occupent une place importante.

New Work aussi dans l’armée

L’armée veut redéfinir son rôle d’employeur. Sous le mot-clé « New Work », l’employeur veut se moderniser et s’ouvrir à de nouveaux modèles de conduite et de travail. Un véritable changement de culture qui s’éloigne des hiérarchies traditionnelles avec ses voies administratives rigides, avec moins de conduite par des ordres, vers une orientation plus moderne, plus agile. Du point de vue de transfair, ce projet est passionnant et important. Il peut avoir un impact positif sur les conditions de travail des salariés.
 
transfair attend aussi avec impatience de voir comment les nouveaux outils de gestion adaptés, comme ceux actuellement en phase test, 360° Feedback et LOBE 4.0, vont faire leurs preuves. Les deux outils semblent prometteurs et ont le potentiel de soutenir le changement culturel nécessaire à la modernisation des conditions de travail.

Profil professionnel 4.0 sur les rails

Les travaux relatifs au nouveau profil professionnel pour les militaires de carrière vont dans une direction similaire. Le profil professionnel 4.0 doit permettre de mieux adapter les conditions de travail de ces catégories de personnel aux réalités et aux besoins actuels – de l’employeur, mais aussi des salariés. Ce projet est également soutenu par transfair. Dans le cadre de « sounding boards », le syndicat peut concrètement prendre part au projet. Dans le projet lui-même, une décision fondamentale a désormais été prise, mais aucun résultat concret ni aucune décision ne sont encore disponibles.

Cdmt Cyber en préparation

Il n’y a pas que la culture et les profils professionnels qui se modernisent. Les menaces évoluent également et demandent de nouvelles réponses hybrides. Ainsi, le cdmt Cyber doit voir le jour dès 2024, dans le but de faire face aux défis numériques de la défense nationale. Une répartition est prévue : la Base d’aide au commandement (BAC) sera en charge des activités principales actuelles, tandis que le nouveau cdmt Cyber sera mis en place dans un processus qui s’étalera sur plusieurs années.

Crédit du personnel tendu, mais pas de mesures d’économies

Dans le passé, transfair a régulièrement été informé de craintes au sujet de mesures d’économies dans le domaine du personnel de l’armée. Comme l’a expliqué le CdA, le crédit du personnel est épuisé, l’effectif ne sera pas augmenté. Des postes existants seront donc sporadiquement transformés pour répondre à de nouvelles tâches. Néanmoins, le CdA a pu confirmer qu’une réduction des effectifs n’est pas à l’ordre du jour.
Domaines
DDPS