transfair condamne les intentions de coupes budgétaires sur le crédit du personnel

transfair condamne les intentions de coupes budgétaires sur le crédit du personnel ©transfair
08.05.2015

transfair condamne l’intention du Conseil fédéral de vouloir économiser 165 millions de francs sur le personnel de la Confédération. En donnant suite aux tentatives de pression de la droite bourgeoise, le Conseil fédéral augmente la pression sur les salariés de l’administration et menace la qualité élevée du service public de façon inutile et négligente.

Au mois de février, la ministre des finances avait laissé entendre que les frais de personnel devaient être plafonnés au niveau du budget 2015 – ce qui équivaut à une réduction de 106 millions de francs. Le Conseil fédéral renchérit maintenant en brandissant la menace d’une baisse de 165 millions de francs. transfair condamne fermement les coupes budgétaires prévues.

Depuis des années, les frais de personnel sont stables et représentent entre 8 et 8.5 pourcent des dépenses globales. Toutes les créations d’emplois ont fait suite à l’intégration de nouvelles tâches – comme par exemple dans le domaine de la migration. Nous ne voyons donc vraiment pas la nécessité d’un tel activisme.

Les salariés de l’Administration fédérale sont déjà soumis à une énorme pression. Des mesures déjà instaurées, comme le report de remplacement de postes vacants, pèsent sur les collaborateurs et mettent en danger la productivité. Les mesures d’économies annoncées vont encore augmenter massivement cette contrainte et ne peuvent pas être réalisées sans une suppression des prestations. Parallèlement, des mesures telles que l’internalisation de postes externes sont menacées. Ce n’est certainement pas la bonne façon d’aborder une planification prospective du personnel.

Les quelque 38‘000 salariés de l’Administration fédérale réalisent chaque jour un travail remarquable et contribuent ainsi de manière considérable à la prospérité économique du pays. La pression exercée sur les frais de personnel par la droite bourgeoise n’est pas nouvelle. Mais le fait que le Conseil fédéral plie et s’aligne sur cette position est extrêmement amer, et constitue un manque de reconnaissance pour les quelque 38‘000 salariés de l’Administration fédérale.
Domaines
Administration publique, DFI, Office fédéral de la santé publique, Office fédéral de la statistique, DDPS, Corps des gardes-frontière