Résultats des négociations salariales pour 2017

Résultats des négociations salariales pour 2017 © transfair
19.12.2016

Globalement, les résultats salariaux sont meilleurs que l’année dernière, mais ils sont loin d’être satisfaisants pour transfair. De modestes mesures salariales individuelles ou des versements uniques sont éclipsés par les programmes d’austérité et de réduction de nos plus grands partenaires sociaux.

Pour la deuxième année consécutive, les collaborateurs de l’administration fédérale doivent accepter un gel des salaires, malgré un excédent qui devrait se chiffrer en milliards pour 2016. Selon les prévisions, la Confédération devrait boucler ses comptes 2016 par un résultat de 2,7 milliards de francs supérieur à ce qui était prévu. Depuis 2007, la Confédération a généré un incroyable montant cumulé de 26,7 milliards de francs qui n’était pas prévu dans son budget. Malgré tout, le Conseil fédéral ne se voit pas en mesure d’accorder aux quelque 37‘000 collaborateurs de l’administration un signe de reconnaissance – même pas sous la forme d’un versement unique. Pour transfair, une telle position est incompréhensible et témoigne du peu de sensibilité et de reconnaissance qui est porté aux collaborateurs. De surcroît, la frénésie des économies bat son plein au sein du parlement et se déverse sur le personnel, avec des projets de coupes infondés et une inhabituelle vision à court terme.

En accordant des mesures individuelles équivalentes aux années précédentes, Swissmedic, PUBLICA et METAS prouvent qu’il peut en être tout autrement.

Dans le domaine des EPF, 1,2 pourcent de la masse salariale est disponible pour des hausses individuelles des salaries, et l’employeur verse des cotisations supplémentaires à l’institution de prévoyance. Il est toutefois décevant que l’augmentation forfaitaire pour les doctorants et post-doctorants à l’EPF Lausanne n’ait pas retrouvé le niveau de 2015. La réduction des rémunérations forfaitaires que la relève scientifique a déjà dû subir cette année est douloureuse. transfair demande que cela soit corrigé.