Rencontre des partenaires sociaux : l’AFD ne voit pas la nécessité de centres de vaccination

Rencontre des partenaires sociaux : l’AFD ne voit pas la nécessité de centres de vaccination © EZV
04.05.2021

transfair a rencontré l’Administration fédérale des douanes à l’occasion de la deuxième rencontre de partenariat social de 2021. En plus d’autres sujets d’actualité relevant de l’office, la création de capacités de test et de vaccination par l’AFD a également été abordée. transfair regrette que l’AFD n’avance pas plus vite sur ce dossier.

L’administration fédérale voulait proposer des tests Covid volontaires à ses salariés à partir du 12 avril 2021. Pour l’heure, ce projet qui est sous la responsabilité de l’OFPER semble être bloqué dans sa phase pilote.
 
Initialement, trois centres pilote étaient prévus pour l’AFD. Au moment de la rencontre des partenaires sociaux le 27 avril 2021, seul un centre avait reçu le matériel nécessaire pour les tests. transfair regrette que cela n’avance pas plus vite et estime qu’il est urgent que les capacités de test soient rapidement mis sur pied.

Pas de centres de vaccination pour l’AFD

Outre des tests de masse volontaires facilités, transfair avait demandé à l’AFD de créer des capacités de vaccination afin de permettre aux salariés de l’AFD de se faire vacciner aisément et rapidement et être protégés. Du point de vue de transfair, cela devrait aussi être dans l’intérêt de l’employeur, car la propre organisation permettrait de mieux tenir compte des horaires des collaborateurs. Des entreprises telles que les CFF et d’autres grands employeurs en ont reconnu l’utilité à juste titre et s’efforcent de créer les capacités nécessaires.
 
Ce n’est pas le cas de l’AFD. Elle n’en voit pas la nécessité et ne fait rien. transfair ne comprend pas cette attitude passive. Même si le syndicat comprend qu’il n’est pas facile – comme pour les tests – de trouver une solution qui réponde aux concepts différents des cantons : si d’autres entreprises, publiques et privées, ont la volonté de trouver des solutions, cela devrait également être possible pour l’AFD.

Vestiaires convenables

L’AFD utilise actuellement différents modèles d’armoires de vestiaires. Ces dernières ne sont pas toujours optimales. Il semblerait par ailleurs qu’il n’y en ait plus partout en quantité suffisante. Selon les dires de l’AFD, une solution devrait être trouvée après la réalisation du concept immobilier, avec des armoires de vestiaires homogènes.
 
Pour transfair, il est important que les armes de service puissent y être rangées en sécurité. L’AFD soutient que les nouveaux modèles ne disposent pas d’un coffre-fort séparé pour armes à feu, mais qu’ils sont verrouillables et répondent ainsi aux exigences pour le stockage d’armes. transfair s’attend à ce que les nouvelles armoires de vestiaires soient équipées d’un compartiment sécurité verrouillable pour l’arme de service personnelle.
Domaines
AFD