Rencontre des partenaires sociaux avec le CdA

Rencontre des partenaires sociaux avec le CdA © Schweizer Armee ZEM
21.12.2016
Beaucoup de choses sont en train de changer dans l’armée. La rencontre des partenaires sociaux du 2 décembre était la dernière sous le CdA sortant à la fin de l’année, André Blattmann, et simultanément la première avec son successeur, le divisionnaire Philippe Rebord. Mais, avec le développement de l’armée (DEVA), beaucoup de choses changent aussi pour les collaborateurs.

DEVA: le processus est en cours

Les mesures prochaines de restructuration et de réduction du personnel étaient en conséquence tout en haut de l’ordre du jour. L’effectif, qui comptait 9‘530 postes à temps plein à l’origine, doit en effet être réduit à 9'150 postes à temps plein. Le personnel sera simultanément étoffé dans les domaines de la police aérienne, de la cybercriminalité et dans la réalisation de projets.

Le processus et les efforts déployés par le DDPS pour mener à bien cette restructuration ont été examinés. La situation de la Sécurité militaire et des forces aériennes à Sion a été abordée concrètement. La situation des militaires de carrière spécialistes a aussi été soulevée, au même titre que les répercussions du projet FABI sur l’imposition de l’usage privé des véhicules de fonction.

Défis pour le nouveau CdA

Une fois que le DEVA aura franchi tous les obstacles sur le plan politique, le CdA Blattmann passera le relais au divisionnaire Rebord. transfair remercie le CdA sortant pour son partenariat social toujours positif et son engagement en faveur des collaborateurs.

De gros défis attendent son successeur. Le grand désarroi et les nombreux changements déclenchés par le DEVA nécessitent une communication ouverte et transparente et une implication étroite des partenaires sociaux. transfair est confiante que cela continuera aussi d’être le cas sous le divisionnaire Rebord.
Domaines
DDPS, Séc mil