Rencontre des partenaires sociaux avec l’IFFP

Rencontre des partenaires sociaux avec l’IFFP ©Kara/fotolia
09.01.2019

transfair a rencontré, le 12 décembre 2018 et dans le cadre du partenariat social, des représentants de l’institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP), notamment le président du Conseil des IFFP, Philippe Gnaegi et la responsable des ressources humaines, Rita Flühmann-Chieu. Les thèmes principaux étaient l’état des projets de perfectionnement en cours au sein de l’institut, la digitalisation et la participation.

L’IFFP est l’organisation experte suisse pour la formation professionnelle. L’institut est actuellement en plein processus de changement avec des projets de perfectionnement concernant les secteurs formation, formation continue et services. L’institut se préoccupe aussi grandement de la transformation digitale.
 
transfair a pu discuter de façon ouverte avec son partenaire social. L’IFFP a notamment assuré que les projets en cours ne sont pas des projets d’optimisation d’un point de vue financier et que si des développements auraient lieu au sein du personnel, celui-ci ne serait pas concerné par des coupes budgétaires. L’institut assure que les processus de changement seront en outre accompagnés et que les collaborateurs pourront bénéficier d’un soutien de la part de l’institut. transfair salue le fait que l’IFFP prévoit d’intégrer son personnel dans les évolutions prévues.
 
La discussion a aussi porté sur le thème de la participation. Celle-ci devrait être facilitée avec notamment l’adaptation vers le haut du temps de travail à disposition pour les collaborateurs pour prendre part à des organes participatifs. Il est également prévu qu’une commission du personnel soit formée. transfair salue ces mesures. Les résultats du sondage auprès du personnel 2017 ont été entrevus et transfair ainsi que les autres syndicats du personnel de la Confédération ont pu conseiller leur partenaire social de mener le prochain sondage seulement lorsque les projets de développement de l’organisation seraient terminés. Cela afin de pouvoir obtenir une vision objective de la satisfaction des collaborateurs.