Négociations salariales avec la Confédération : transfair maintient ses revendications

Négociations salariales avec la Confédération : transfair maintient ses revendications © Comugnero Silvana
12.06.2018

Les syndicats se sont rencontrés le 5 juin 2018 pour la seconde discussion salariale avec le conseiller fédéral Ueli Maurer. transfair y a réitéré sa revendication de mesures salariales de l’ordre de 1,5 pourcent. Le syndicat s’est en outre engagé fermement en faveur de formules de retraite équitables pour les catégories particulières de personnel. Il ne faut pas attendre une décision du Conseil fédéral avant septembre 2018.

Au second tour des discussions salariales avec le conseiller fédéral Maurer, les syndicats ont réitéré la revendication de mesures salariales de l’ordre de 1,5 pourcent. Les syndicats avaient déjà adressé cette revendication lors de la première discussion salariale à la mi-février 2018. Le renchérissement de 0,2 pourcent attendu pour 2018 est passé entre-temps à 0,6 pourcent. La Confédération a pu en outre présenter pour 2017 d’excellents comptes affichant un excédent de 2.8 milliards de francs. La revendication d’une augmentation de salaire est donc plus justifiée que jamais.
 
Le ministre des finances a fait preuve de compréhension pour les revendications de transfair. On verra à l’occasion de la troisième table ronde en novembre 2018 si elles sont prises en compte au Conseil fédéral. Mais il est clair pour transfair qu’il faut impérativement envoyer aux collaborateurs de la Confédération un signal positif sous forme de mesures salariales. Le syndicat s’engagera par conséquent aussi en faveur de cette revendication à la prochaine table ronde.
 
Décision sur les réglementations des retraites remise à plus tard
La décision sur les réglementations des retraites des catégories particulières de personnel – gardes-frontière, militaires de carrière et personnel transférable du DFAE – annoncée pour juin 2018 tardera, selon les déclarations du ministre des finances, au moins jusqu’en septembre 2018, et ce parce que quelques questions importantes sont encore en suspens.
 
transfair a insisté lors de la discussion avec le ministre des finances sur l’importance d’une solution équitable. Le syndicat a mené ces derniers mois d’intenses discussions avec les départements et offices concernés et s’est engagé en faveur de solutions durables et équitables pour les collaborateurs affectés. Les solutions élaborées sont consolidées actuellement par le Département fédéral des finances (DFF).
 
Il est capital pour transfair que les solutions élaborées conjointement par les partenaires sociaux soient respectées. Elles sont équitables et tiennent compte de la situation particulière de ces catégories de personnel. Il serait donc difficile à transfair d’accepter des ajustements de ces propositions de solutions. Le syndicat attend aussi du DFF qu’il continue d’être étroitement impliqué dans le processus et s’engagera fermement en faveur des propositions de solutions élaborées conjointement.
Domaines
Administration publique