Mesures salariales peu réjouissantes pour les EPF

Mesures salariales peu réjouissantes pour les EPF © transfair
14.03.2016

Les économies imposées par le Conseil fédéral laissent entrevoir des perspectives sombres pour le domaine de la formation, de la recherche et de l’innovation. Les moyens financiers alloués au domaine FRI seront vraisemblablement nettement réduits. C’est pourquoi le Conseil des EPF serait contraint de prendre des mesures incisives dans le domaine du personnel. Dans le cadre du dialogue entre partenaires sociaux, transfair va s’engager pour les salariés du domaine des EPF.

Dans le domaine FRI, le Conseil fédéral annonce un net recul des moyens financiers disponibles. Selon le Conseil fédéral, la croissance annuelle de 2 pourcent du domaine FRI correspond encore à une priorisation appropriée, mais elle représente en même temps un cinquième de tout le volume des économies du programme de stabilisation. Les économies prévues auront des conséquences négatives sur l’économie et la place scientifique suisse.

En outre, le programme d’austérité met en péril la promotion de la relève et accentue la pénurie de main d’œuvre qualifiée. Les jeunes chercheurs et chercheuses de l’EPF Lausanne en subissent déjà les conséquences, sous forme de pertes de salaire inacceptables. Nous demandons au Conseil fédéral et au parlement de réduire les économies dans le domaine FRI.

Mesures salariales dans le domaine des EPF

Dans l’optique des négociations salariales de cette année, le Conseil des EPF veut réduire le pourcentage de la masse salariale affecté à la rétribution individuelle de 1,2 à 0,6 pourcent. transfair déplore le fait que le Conseil des EPF anticipe ainsi le résultat des négociations salariales pour l’année prochaine. Dans le cadre du dialogue entre partenaires sociaux, nous allons nous engager pour que des solutions acceptables soient trouvées, tenant dûment compte des intérêts de toutes les parties concernées.
 
Domaines
EPF