Mesures salariales administration fédérale : nouvelles négociations en février 2019

Mesures salariales administration fédérale : nouvelles négociations en février 2019 © transfair
22.11.2018

Les négociations salariales de ce jour n’ont pas permis aux syndicats et au conseiller fédéral Ueli Maurer de se mettre d’accord sur des mesures salariales. Tandis que transfair revendiquait une augmentation de 1,5 pourcent pour les salariés de la Confédération, le Conseil fédéral n’est même pas prêt à compenser entièrement le renchérissement. transfair est déçu qu’aucun accord n’a pu être conclu et place désormais ses espoirs dans les prochaines négociations qui auront lieu en février 2019.

Les négociations salariales de ce jour entre le conseiller fédéral Ueli Maurer et les syndicats se sont achevées sans que les partenaires sociaux ne parviennent à un accord sur les mesures salariales pour 2019. Tandis que transfair et les autres syndicats de l’administration fédérale revendiquaient 1,5 pourcent, le ministre des finances ne se voyait même pas en mesure de proposer la compensation du renchérissement.
 
L’évolution salariale est à la traîne par rapport à l’économie privée
Cela fait des années que les mesures salariales générales sont inférieures à celles de l’économie privée. Ici, les salaires ont augmenté de 10,3 pourcent au cours des dix dernières années, alors qu’ils n’ont augmenté que de 5,9 pourcent à la Confédération. Il est donc grand temps que les salaires augmentent en termes réels. Mais pour 2019, une situation similaire aux années précédentes semble se profiler à l’horizon. Bien que la Confédération dégage des excédents depuis des années. Les projections pour 2018 prévoient un excédent de 2,5 milliards de francs. Avec un excédent prévisionnel de 1,3 milliard de francs, le budget 2019 s’annonce également positif.
 
Mesures salariales insuffisantes du Conseil fédéral
transfair est déçu que le Conseil fédéral ne soit même pas prêt à compenser le renchérissement prévu de 1 pourcent. Pour la compensation du renchérissement, le Conseil fédéral n’a inscrit que 0,6 pourcent au budget. Une autre part de 0,2 pourcent doit être financée par les crédits du personnel des départements. Pour transfair, c’est loin d’être suffisant. C’est pourquoi les partenaires sociaux ont convenu de se rencontrer une nouvelle fois en février 2019 pour d’autres négociations. transfair espère qu’une amélioration des mesures salariales sera alors possible – compte tenu du renchérissement réel et suite au bouclement des comptes 2018.
Domaines
Administration publique